Tourisme de croisière : Le vent en poupe





Le «Costa Pacifica», 14e bateau du croisiériste italien «Costa Croisières», numéro 1 en Europe a accosté, hier à la Goulette. Avec une batterie d’ambitions pour booster ce tourisme, un brin particulier et prometteur…


Tunis- Le quotidien
Si Amel Voyages, agent général du plus grand groupe touristique italien et de la compagnie de croisières «Costa Croisières», la plus importante en Europe, aime apporter aujourd’hui sa contribution effective dans la région et promouvoir le tourisme de croisière, c’est parce que chez les voisins du Sud, il y a toute une liasse de profits à gagner sur tous les plans. A seulement une enjambée marine de la Botte, la Tunisie, chiffres à l’appui, a en effet de quoi s’enorgueillir de son tourisme. Et elle a toutes les raisons pour lorgner sa petite place au soleil. La Tunisie qui dispose de nombreux atouts touristiques est aujourd’hui le pays le plus «convoité» de la région, malgré la rude compétitivité dans le domaine et malgré la crise économique mondiale. Pour l’année 2009, les cinq premiers mois sont porteurs d’espoir pour notre pays qui a accueilli sur son sol, pas moins de 2 284.000 touristes avec une augmentation de 1,3% par rapport à la même période de 2008. Quant aux recettes, elles ne peuvent qu’être conséquentes pour cette Tunisie qui «avec un score global de 4.4 sur 7» (voir Le Quotidien du 10 juin), a été classée deuxième meilleure destination en Afrique après l’île Maurice et la 44e sur les 133 pays les plus visités du monde. 
Dans son dernier rapport, le Forum Economique Mondial de Davos a braqué les projecteurs sur les principaux concurrents de la Tunisie, tout en accentuant le trait sur la rive sud de la Méditerranée, sur les pays du Golfe, en se basant sur le tourisme de croisière, comme le secteur de demain. Un secteur qui épouse les temps modernes et qui a actuellement le vent en poupe.


Des palais flottants et un circuit d’avenir
En effet, le tourisme de croisières de par le monde connaît un boom sans précédent et génère un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de milliards de dollars. En Europe, les professionnels de l’industrie des loisirs investissent à fond sur cette activité très lucrative et le Vieux Continent table sur 12 millions de croisiéristes en l’an 2012. La Tunisie a, dans cette perspective, la capacité raisonnable de draîner 1 million de croisiéristes d’ici 2012. C’est pourquoi les pouvoirs publics mettent les bouchées doubles pour développer l’infrastructure nécessaire, capable d’accueillir dans de bonnes conditions ces palaces flottants.
C’est dans ce cadre que s’inscrit justement le projet de construction au port de La Goulette d’un nouveau terminal réservé aux croisières et réalisé dans le cadre d’une concession. Ce projet, dont les travaux sont achevés, a sensiblement accru la capacité  du port à accueillir ces mastrodontes du luxe et du raffinement, porteurs de nouveaux débouchés pour le secteur.
La Tunisie acquiert en tout cas et de plus en plus la réputation de destination privilégiée dans le Bassin méditerranéen en matière de tourisme de croisière. D’où la confiance du croisiériste Costa qui fait tourner régulièrement sa flotte dans notre pays. C’est un partenariat gagnant-gagnant qui offre des perspectives prometteuses pour les deux parties.
Parmi les objectifs  de Costa Croisière, figure également l’ambition d’offrir, «au client tunisien l’opportunité d’accéder aux croisières et lui permettre enfin de découvrir le monde en naviguant», ambitionne Amel Voyages.
Que découvriront les voyageurs du Costa Pacifica ? Que du plaisir à chaud sur tous les bords. Et pour couronner le tout et se bien rafraîchir, une petite trempette à la piscine fera certainement du bien à tous les passagers. Le Costa Pacifica de Tunis 2009 offrira donc un bouquet de ses services (hospitalité, gastronomie, animation…) dans des escales hebdomadaires qui vont s’étaler jusqu’au 22 novembre prochain. C’est une façon de consolider la flottille mère, Costa Croisières, qui représente un acteur privilégié en Tunisie.

Zohra ABID

Le saviez-vous ?

-Costa Pacifica, à l’image de ses prédécesseurs, Costa Concordia et Costa Serena, peut accueillir 3.780 passagers dans 1.504 cabines. Il est aussi considéré comme un porte-drapeau, «fleurdelisé» par un lit d’équipements, une conception singulière et de technologie de pointe, de luxe et qui fleure bon le made in Italy coupé d’une goutte de made in Tunisia. La construction de ce palais flottant, on le sait, a nécessité à peu près l’expertise professionnelle de 3.000 travailleurs et près de 500 entreprises industrielles et apparentées pour un investissement estimé à 500 millions d’euros. 
-Costa Croisières, tout le monde le sait aussi, est le plus grand opérateur du tourisme italien. Vieux de ses 60 ans d’expérience, il est considéré de par ses traversées, le numéro 1 en Europe.  
 -En 2008, plus de 1,2 million de vacanciers ont choisi une croisière Costa, un record historique en Europe. Les 14 navires de la flotte ont chacun leurs propres caractéristiques, mais tous versent dans le même sens avec un style incomparable, un peu assaisonné à la méditerranéenne. Chaque année, ces derniers abordent 250 destinations dans le mare nostrurn, en Europe du Nord, Mer Baltique, Caraïbes, Amérique du Sud, Golfe Persique, Extrême Orient et Océan Indien. Les deux nouveaux, le Costa Luminosa et le Costa Pacifica, ont rejoint la flottille en avril 2009 et ont été baptisés simultanément à Gênes le 5 juin dernier. Trois autres navires sont en commande. Et apparemment, ça ne va pas s’arrêter là. Ceci nous murmure des tas de choses sur le succès de cette compagnie.  




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com