Centre culturel international de Hammamet : Les dernières activités avant le festival





Le Centre culturel international de Hammamet a accueilli, dans le cadre de ses activités périodiques, une série de manifestations culturelles axée notamment sur le théâtre, centenaire oblige.
Cet espace accueillera, à partir de demain, une exposition permanente d’Imed Belhassen consacrée à  la ville touareg de Ghât. A travers celle-ci, le peintre  tente de nous faire découvrir les facettes cachées de cette ville, à  travers des photographies inédites. Dans le cadre des mêmes activités culturelles, une table ronde a été animée dimanche dernier par Hatem Bourial. Elle a été consacrée aux premiers pas du Théâtre tunisien. Cette rencontre entrant dans le cadre des festivités du Centenaire tunisien a été une occasion pour Hatem Bourial  de  remonter aux sources du théâtre tunisien. Il s’est attardé d’abord à expliciter l’historique de la création théâtrale en Tunisie. Le conférencier  est remonté jusqu’au dix-neuvième siècle et au début du vingtième siècle qui sont les moments forts du Théâtre tunisien.
D’autre part, le débat  a abordé également les premiers thèmes et les premières tentatives des comédiens tunisiens dans le domaine du théâtre.  Un mouvement théâtral qui a commencé, voilà cent ans et dont la Tunisie vient de célébrer le Centenaire de sa naissance le 26 mai dernier. Il s’agissait d’une  commémoration  de  la première montée sur les planches, il y a un siècle, de comédiens tunisiens. C’était le 26 mai 1909 sur la scène du théâtre Rossini dans la capitale.
Cette rencontre organisée par le Centre culturel international de Hammamet a permis d’élucider  les conditions de la naissance du Théâtre tunisien. Le conférencier a évoqué aussi la création des premières compagnies théâtrales tunisiennes et la présence du théâtre égyptien et levantin en Tunisie  au début du vingtième siècle. Ainsi, au cours de cette rencontre, Hatem Bourial a fait un aperçu sur la lointaine tradition antique, la naissance des premiers théâtres, au dix-neuvième siècle ainsi que sur les premières représentations des compagnies européennes et même les premiers pas d'amateurs tunisiens au sein des troupes italiennes ou françaises créées en Tunisie. La table ronde du 7 juin a clôturé le cycle  des rencontres littéraires du Centre Culturel International de Hammamet qui a commencé  depuis novembre dernier. Les différentes rencontres ont permis d’aborder plusieurs  thèmes en rapport avec les grandes commémorations nationales. En ce sens, le Centenaire d’Aboulkacem Chebbi ou la présence de Kairouan dans la littérature mondiale ont été les thèmes débattus lors des deux rencontres ayant réuni un grand public.
Dans le cadre de ces rencontres,  plusieurs thèmes et auteurs de la littérature universelle ont été aussi présentés à l’image du poète roumain Mihai Eminescu, de l’épopée finlandaise du Kalevala, du roman turc ou de la poésie néerlandaise. A partir du mois de juillet et pour prolonger les festivités du Centenaire du Théâtre tunisien,  le Centre Culturel International de Hammamet accordera, dans le cadre de son Festival International qui se tiendra du 7 juillet au 18 août, une  place de choix au théâtre. Plusieurs festivités seront consacrées ainsi au  quatrième art en Tunisie. Avant le démarrage de ce festival, une autre table ronde permettra de  remonter  jusqu’aux racines et  d’exprimer la quête de la modernité du théâtre tunisien.


Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com