Tourisme : Un nouveau rebond sur le marché allemand





L’ouverture des travaux du 53ème congrès annuel de la Fédération allemande des agences de voyage et des tours opérateurs pour l’année 2004 s’est voulue prometteuse de reprise notamment sur le marché allemand. Yasmine Hammamet-Le Quotidien «Au-delà de la conjoncture difficile, le flux touristique allemand sur la Tunisie va connaître un nouveau rebond», a affirmé hier, M. Laepple, président de la DRV (Fédération allemande des agences de voyage et des tours opérateurs) lors de la conférence de presse inaugurale du 53ème congrès annuel de cette organisation. Le président de la DRV a mis l’accent sur les relations d’amitié de longues années qui lient l’Allemagne à la Tunisie. Et ce sont ces mêmes relations professionnelles entre les opérateurs allemands et tunisiens. M. Mondher Zenaïdi, ministre du Tourisme, du Commerce et de l’Artisanat, a signalé, hier, à cet effet, que ce congrès dénote de l’importance de cette manifestation pour le tourisme tunisien et allemand. Ceci étant, l’année 2004 sera celle de la reprise notamment sur le marché allemand qui permet, à son tour, à la Tunisie de réaliser des performances. «Nous regardons l’avenir avec optimisme», ajoute M. Zenaïdi. Des retombées positives Abondant dans le même sens et en réponse à la question du «Quotidien», M. Clauss Laepple a expliqué que la tenue des deux précédents congrès de la DRV en Tunisie (1993 et 1998) ont permis l’augmentation du chiffre d’affaires du marché allemand sur la destination Tunisie. Aussi, il n’y a pas de secret selon M. Laepple car ce congrès sera une occasion aux agents de voyages présents de découvrir le pays d’autant plus que la presse allemande, qui couvre cet événement, va sans doute assurer les retombées positives. «C’est un mouvement positif qui se crée vers la destination», dit-il. Pour l'année prochaine et après les difficultés économiques enregistrées en Allemagne, le chiffre d’affaires des différentes entreprises affiliées à la DRV connaîtra une augmentation de 5%. De même, le nombre de départs à l’étranger sera revu à la hausse. Une part de 9% serait réalisable sur la Tunisie, selon les propos du président de la DRV. Maryem KADA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com