Le tourisme fête la musique : A chacun son tempo





Rock’n’roll endiablé, jazz relevé, du slow romantique et pourquoi pas de l’oriental féérique…
Le tout nous sera servi à Yasmine Hammamet aujourd’hui et demain.
Du côté de la corniche de Yasmine Hammamet, la musique fusera des enceintes de huit scénettes à partir de neuf  points musicaux. Il y aura ainsi neuf styles différents allant du malouf en passant par le jazz et la musique de variétés. Et puis il y aura notre Sofiène Safta qui s’est fait des fidèles. Sans oublier le «célébrissime» DJ Bach qui donnera et la troupe de Sofiène Safta un spectacle de fin de soirée. Les spectateurs auront ainsi à se déhancher ou, tout au moins, se dandiner au rythme de la musique qui leur plaît le plus. La station Yasmine Hammamet qui accueille la manifestation aujourd’hui et demain, se transformera sous l’effet des projecteurs et des matériaux, qu’on apprend très sophistiqués, en une grande boîte de nuit de plein air.
En fait, fêter la musique pour marquer l’avènement de la journée nationale du tourisme, l’idée n’est pas si mauvaise si l’on considère qu’on passera ainsi deux bons moments en un seul. Comme un peu, frapper d’une pierre deux coups.
Côté programme, la manifestation commencera aujourd’hui à 17h30 avec une animation de rue qui fera défiler des troupes de musique mystique sur le bitume de la station balnéaire. Des chanteurs et des danseurs populaires arpenteront les principales artères de Yasmine Hammamet, allant du Carré d’art Ali Mechri jusqu’à la placette de la Marina. Ce n’est qu’à 19h30 que la musique sera au rendez-vous. Le rendez-vous est donné avec "Malawi City", "More and more", "DJ Diez", "Al Fan Al Assil", " 360° ", et le "Groupe Tarak Bacha". Ces groupes qui ont percé, depuis quelque temps, dans les milieux jeunes ont,  chacun à sa manière, affiché un cachet approprié. Un petit rafraîchissement de mémoire pour les intéressés : "More and More", à titre indicatif, est un groupe de soft rock, resté depuis sa création dans le registre de la chanson d’amour. Il est composé de six membres, Mehdi Mideni au chant, Rafik Rezine à la basse, Mohamed Ben Abdessalem à la guitare, Bilel Mansour à la batterie et Amir Dallegi à la percussion. "360°", encore un autre exemple, est un groupe de world music qui joue différents styles Jazz rock, Blues, Funky, Latino, etc.
A 22h30 sur la scène centrale à la Marina, on aura à danser aux rythmes de la musique telle qu’elle nous sera concoctée par DJ Bach, mais aussi de voir la prestation de Sofiène Safta qui se produira et sa troupe. Demain, le programme est surtout axé sur l’animation de la plage (mini-olympiade, DJ pieds dans l’eau, élection miss-plage Yasmine, atelier musical, animation de rue, etc.). Voilà un programme ‘’décontraction’’ accessible et surtout gratuit qui nous est servi par des professionnels de l’animation. Qu’est-ce que vous attendez ? Profitez-en.

Mona BEN GAMRA

Qui est Sofiène Safta ?

Sofiène Safta est un guitariste qui a fait du chemin depuis déjà une dizaine d’années. Il vient tout juste de signer son album «Miroir» que le public présent à la manifestation aura l’occasion de découvrir. Il s’agit d’un cocktail de musique instrumentale, mélange de sonorités orientales et occidentales. Sofiène Safta est aussi  l’actuel directeur artistique du festival des groupes de musique amateurs et il est avant toutes choses  un prof de musique ayant grandi dans un environnement familial en faveur de l’éducation artistique. Dès l’âge de 9 ans, il a intégré la chorale d’enfants dirigée par Ouannès Khligène. Il a joué de la guitare à l’âge de 17ans, avant de suivre des études à l’Institut supérieur de musique de Tunis. Diplômé en contrebasse, il a été contrebassiste à l’Orchestre de Tunis, dirigé par Ahmed Achour. En 2001, l’artiste forme son groupe de musique et participe à plusieurs festivités nationales et internationales : Festival Tunisie découverte 21, Festival de la guitare 2004, Festival du jazz de Tabarka 2005, Festival de la musique africaine Brazzaville en 2007 et le Festival de la musique instrumentale au théâtre municipal de Tunis en février 2008. Son album "Miroir" vient chapeauter le petit bout de chemin entrepris sur la route de l’art.


M.B.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com