Ouverture du Festival international de Carthage 2009 : Chebbi, ce «prophète» inconnu





Tout passera, le 9 juillet, sur la scène du Théâtre antique de Carthage comme l’avènement de "Le matin nouveau" ( titre du spectacle ). C’est ce qu’on souhaite pour la pléiade d’artistes en herbe qui aura l’honneur de chanter Chebbi.
La soirée d’ouverture du Festival international de Carthage sera, comme à l’accoutumée, tunisienne. Et c’est au grand poète de la Tunisie Abou Al Kacem Chebbi qu’on a  choisi de dédier cette grande soirée. Un choix qui accompagne bel et bien une série de manifestations visant à célébrer le centenaire de ce poète qui a marqué de son empreinte l’histoire de l’art. Chantant l’amour, la patrie, la vie…bref, l’Homme, Abou Al Kacem Chebbi est l’une de nos fiertés nationales. Le verbe libéré, l’expression envoûtante, sensibilité humanitaire aidant, la poésie de Chebbi à franchi les frontières pour s’inscrire dans l’universel. Refusant la résignation, le poète de l’amour a été aussi le poète de la révolte contre les injustices, la soumission et l’obscurantisme. "Lorsque le peuple décide de vivre, le destin est obligé de s'y plier; la lumière chassera l'obscurité et les chaînes se briseront!" a écrit Chebbi, un an avant sa mort dont de nombreux vers ont fait leur entrée dans le parler comme des adages ou plutôt des citations. Et qui ne connaît pas la célèbre phrase "La vie n’attendra pas celui qui dort !".
C’est dans l’univers d’un Chebbi éternel que l’équipe de la soirée d’ouverture tente de plonger l’assistance, le 9 juillet, avec "Le matin nouveau". Signée par Mohsen Ben Nefissa pour le scénario, mise en scène par Hatem Derbal, cette comédie musicale retracera le parcours hors-pair d’un poète qui continue à fasciner les lecteurs et à séduire les chanteurs d’ici et d’ailleurs. Pour l’aspect musical, il a été confié au compositeur Rachid Yeddes. "Pour ce nouveau spectacle, nous avons choisi de miser sur les jeunes artistes, diplômés des nos instituts de musique. Nous avons songé important de donner une chance à ces espoirs qui ont une bonne formation académique. D’ailleurs, un bon nombre de participants ont étudié et se sont spécialisés dans les arts scéniques et dramatiques. Alors pourquoi chercher ailleurs ?" nous a expliqué, dans une déclaration à notre journal, Mme Wahida Sghaier Baltagi, directrice de la production de cette comédie musicale. Choisissant d’intituler cette création "Le nouveau matin", l’équipe invite le public à redécouvrir non uniquement Chebbi, l’homme et le poète, mais aussi une centaine de jeunes talents tunisiens. "Durant le casting, nous avons pensé d’abord à  impliquer les jeunes pour consolider les liens et les échanges entre l’Université et le marché de l’emploi. Ensuite, nous avons songé à un projet qui peut-être présenté à l’ouverture prochaine de la Cité de la culture et de ses salles d’opéra", nous a confié la directrice de la production sur un ton fier. Réunissant cent espoirs et quelques artistes professionnels comme Kamel Yaâlaoui et Jamel Madani, le spectacle donnera naissance à de nouvelles stars, comme "Le nouveau matin". En attendant la conférence de presse qui sera donnée pour présenter cette création, l’équipe est passée à la vitesse supérieure pour que tout soit prêt pour ce vibrant hommage à ce poète dont on n’oublie jamais ses "Prières au temple de l’amour".


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com