CA — Cotonsport CCAF (1/2-Retour)/Nabil Missaoui : “Il ne faut pas tomber dans le piège de la précipitation”





Dans un match où l’impératif majeur est de marquer des buts, Nabil Missaoui, recruté au prix fort pour conférer à l’attaque clubiste la force de percussion et l’efficacité requises, fait l’objet de toutes les attentes et espérances du large public rouge et blanc. Comment l’international clubiste appréhende-t-il cette rencontre? Avant tout, comment s’est déroulée la préparation à cet important rendez-vous continental? Il n’y a pas eu, à vrai dire, de préparation spéciale. Il y a juste lieu de noter l’intensification du rythme des entraînements. Mais, c’est l’aspect psychologique qui a le plus retenu l’attention des staffs technique et dirigeant. Nous sommes tous conscients de l’impérieuse nécessité d’être forts dans nos têtes. Il nous revient, à nous autres joueurs, d’user de patience, car même si nous ne parvenons pas à marquer d’entrée de jeu, tout peut basculer en notre faveur à tout moment du match. Tactiquement parlant, comptez-vous attaquer en masse ou allez-vous vous soucier du meilleur équilibre compartimental? Il va sans dire que la priorité sera accordée à l’attaque; mais, cela ne signifie nullement que nous allons attaquer à l’aveuglette. Toutes nos offensives seront menées de façon posée, avec défense stricte de tomber dans le piège de la précipitation. Animation offensive et accélération dans les derniers trente mètres constitueront notre credo. Le C.A enregistrera des forfaits à foison. Cela sera-t-il dommageable au rendement global de l’équipe? Il est indéniable que Khalfaoui, Mkacher, Mouelhi, Zâalani entre-autres, tous des titulaires à part entière, nous manqueront terriblement. Mais, nous sommes appelés à composer avec les moyens du bord et ceux qui les relèveront sauront combler substantiellement leur absence. La force du C.A est justement dans son esprit de corps. De par votre statut de premier attaquant clubiste, tous les supporters du C.A comptent sur votre apport personnel. Comment gérerez-vous cette situation, assurément génératrice de pression? La pression paralysante, je ne la connais pas. J’ai pris l’habitude de tout positiver. C’est dire que cette pression s’assimile pour moi à un aiguillon qui me motive au plus haut point. J’espère ne pas décevoir notre fidèle public. Et au-delà de mon implication directe dans le jeu offensif de l’équipe, la responsabilité sera, avant tout, collective. Tout ce que je souhaite, c’est que notre fidèle public fasse preuve de patience et nous porte à bras-le-corps jusqu’à la dernière seconde. Propos recueillis par Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com