Festival international de Gafsa 2009 : Sonia Mbarek, Fadhl Chaker et Chirine au rendez-vous





Le Festival international de Gafsa se déroulera du 8 juillet au 6 août 2009. Les grandes lignes de cette manifestation ont été présentées hier au cours d’une conférence de presse tenue à Tunis .
M. Taoufik Ahmed, directeur de ce festival, en présence de Hichem Zaidi, délégué régional du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine, a expliqué que la tenue de cette  rencontre avec les médias à Tunis, pour la première fois, entre dans  le cadre de la promotion  de ce festival dans la capitale. Celle-ci intervient, selon lui, après les activités promotionnelles entreprises afin de faire connaître d’autres manifestations que  Gafsa abrite et qui ont pour objectif de faire connaître cette ville. C’est d’ailleurs, dans cette même lignée,  que ce festival a pris une vocation internationale. Son programme, ajoute-t-il, est élaboré, de manière à donner une place de choix à toutes les expressions artistiques et à faire profiter le public de tous les genres musicaux d’ici et d’ailleurs. S’agissant du programme de cette édition, il comporte  22 spectacles. 75% des soirées sont tunisiennes et 25 % ont une connotation internationale. Le festival comporte aussi 4 représentations théâtrales, 2 projections cinématographiques, deux soirées pour jeunes et 5 soirées internationales. La soirée d’ouverture sera assurée par Sonia Mbarek qui interprétera « Maqamat », son nouveau spectacle. «Abdeljabbar Halla al Kitab», une pièce de Théâtre d’Abdelkader Mokdad clôturera,  le 6 août ce  festival.
Coté spectacles internationaux, il y a lieu de citer le concert du chanteur libanais  Fadhl Chaker prévu  le 15 juillet, les spectacles de  la vedette égyptienne   Chirine Abdelwahab, le 22 du même mois et le concert de Farès Karam pour  le 3 août. Dans le même chapitre des concerts étrangers, force est de  citer le spectacle  jeune  qui sera animé par la troupe algérienne de rap « Gang Boy » et la soirée serbe de la Troupe Metrovic-Jarac, dans le cadre des échanges culturels. Le public de Gafsa renouera aussi avec son patrimoine chansonnier à travers les soirées musicales de Nour Chiba, de Ghazi Ayadi, entre autres.
Le quatrième art ne sera pas le parent pauvre de cette session. Il est attendu la création de «Yassir Annisaà» d’Ikram Azzouz  mais aussi du théâtre pour enfants, en l’occurrence « Kitab Al Hikma » de Latifa Gafsi. Le volet réservé au Septième art, sera ponctué  par   la projection  de «Cinecitta, 7 Avenue Habib Bourguiba» d’Ibrahim Letaief et « C’est l’Anarchie » ou  « Le chaos», un long-métrage de Youssef Chahine.  Un  colloque scientifique sur le thème «La Culture de demain» est au menu de ce festival.  Son  directeur n’a pas manqué de rappeler  le budget programmé pour  ce festival qui est de l’ordre de  150 000 dinars alors que  le coût total des dépenses, cachets des artistes compris, devrait atteindre 220 000 dinars. Et de souligner que  c’est le budget le moins important destiné à un festival international en Tunisie.


Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com