Notre sélection : «45° à l’ombre» de Moez Hamza : Et il n’y a pas d’ombre…





Le Centre des arts dramatiques et scéniques du Kef fera ce soir monter le mercure grâce à «45° à l’ombre», création présentée sous la forme d’un «work in progress».
Depuis sa nomination en tant que directeur du Centre culturel international de Hammamet, Lassaâd Ben Abdallah a choisi d’établir des liens de coopération solide avec le Centre des arts dramatiques du Kef dont il a été le directeur durant de nombreuses années. Convaincu des potentiels artistiques que recèle cette ville, il a opté pour la programmation de «45° à l’ombre», création qui puise dans tous les registres, mêlant expressions artistiques traditionnelles et contemporaines. Présentée en avant-première lors de la précédente édition de la manifestation «24 heures de théâtre non stop», cette œuvre traduira la fièvre du monde d’aujourd’hui. En Afrique comme en Asie, partout dans le monde, entre l’ombre et la lumière se déroulent des histoires fiévreuses. Conflits, guerres, violences, injustices… tout semble brûler aujourd’hui. «45° à l’ombre», un moment où le soleil essaie d’échapper à tout contrôle. Directeur du Centre du Kef et metteur en scène, Moez Hamza a porté ces conflits d’ombre et de lumière sur la scène. Conjuguant théâtralité et chorégraphie, cette création rend hommage au corps, porteur de messages. Corps qui cherche à se libérer, à exister… Deux corps, deux âmes partageront la scène à la recherche des repères… d’une terre d’appartenance. Mais parviendront-ils à trouver une place dans l’ombre avec cette fièvre au corps. «Entre ombre et lumière, deux corps évoluent alors que se succèdent textes et images. Représentatif du danse- théâtre tunisien contemporain, ce spectacle est aussi bien un éloge du corps en mouvement qu’une métaphore du clair-obscur», a écrit Moez Hamza, le metteur en scène de cette œuvre théâtrale sur les notes de présentation du spectacle. «45° à l’ombre», création qui sera jouée ce soir en avant-première au bonheur du public de Hammamet… A voir, à suivre au fil des cinq représentations !


I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com