Où s’évader ce soir ?





* Festival international de Carthage à partir de 22h00
Bienvenue dans la cuisine coréenne traditionnelle. Ce soir, la scène du festival international de Carthage se convertira en une immense cuisine. L’événement est « Nanta-cookin » qui sera de passage à Tunis et Kairouan et ce à l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Corée.
Organisé avec le soutien de Korea Foundation, ce rendez-vous offrira au public l’occasion de découvrir une autre culture. « Nanta » qui veut dire en coréen couper, hacher… raconte les aventures de quatre cuisiniers dans un hôtel qui ont reçu une commande pour préparer un dîner pour des noces, à bref délai. Et c’est bien parti pour être prêt à l’heure avec ces boulettes magiques de Mandou et d’autres spécialités tirées du tiroir culinaire coréen. Des acrobaties, des cris, des chants, des sons de musiques folkloriques traditionnelles se conjuguent avec l’humour de quatre jeunes comédiens pour dessiner les tableaux d’un « Nanta- cookin » qui a été présentée dans plus de 250 pays. «J’ai assisté au spectacle d’ouverture du Festival international de Carthage et j’ai beaucoup aimé la scène et même l’architecture de ce théâtre antique. Je suis content d’être parmi vous et je suis sûr que le spectacle va vous plaire. Venez nombreux», nous a déclaré M. Lee Kwang Ho, directeur artistique de la compagnie «Nanta-cookin» avant le spectacle.
* Festival international de Hammamet
- Villa Dar Sébastien à 20h30
L’équipe du centre des arts dramatiques et scéniques du Kef continue à investir la scène de Hammamet avec des histoires qui se déroulent à « 45° à l’ombre ». Histoires tristes et moroses où le corps se recherche dans un monde conflictuel et sans repères.
Conjuguant théâtre et danse, cette création réunit une pléiade de jeunes comédiens qui ont fait leurs armes au centre du Kef dont on cite : Ali Mrabet, Amira Chebli, Abdessalem Jemal et Anouar Ben Attia.
- Théâtre de plein air à 21h30
Ceux qui ont raté la première de « Hobb story : ouvrir par ici » de Lotfi Achour peuvent se rattraper. Signée par Lotfi Achour et Anissa Daoud pour le texte original, cette pièce a été travaillée dans l’ensemble avec l’aide de toute l’équipe de comédiens. «C’est un texte ouvert qui a permis à chacun de nous d’apporter sa propre vision du sujet», nous a expliqué le metteur en scène Lotfi Achour qui -pour enrichir son œuvre- a dû user de divers matériaux visuels. Mais  que raconte ce metteur en scène à travers cette création ? Que cherche-t-il à nous communiquer ? « Hobb story : ouvrir par ici» est un kaléidoscope du vécu dans le monde arabe. Des histoires qui se croisent pour peindre le nouveau discours amoureux… Discours qui traduit une schizophrénie collective. Entre l’être et le paraître, le discours amoureux est tiraillé racontant un amour à la recherche d’une voie d’expression.
…Et demain
* Festival international de Carthage à partir de 22h00
« Bollywood Show » est un voyage chorégraphique dans l’Inde mythique. Voyage assuré par les corps de danseurs qui esquisseront l’univers magique du cinéma indien. Une trentaine de danseurs et danseuses seront au rendez-vous, dévoilant à l’assistance quelques secrets de la beauté indienne. Les passionnés du cinéma indien seront bien servis.
*Festival international de Hammamet
- Villa Dar Sébastien à partir de 20h30
« 45° à l’ombre » du centre des arts dramatiques et scéniques du Kef sera présentée de nouveau, toujours dans le cadre d’un travail réalisé sous forme d’un « work in progress », empruntant tous les registres des « street arts », les danses urbaines et les autres expressions artistiques.
- Théâtre de plein air à partir de 21h30
Abdelaziz Meherzi et toute l’équipe de la pièce « Jiboulou bouh » seront demain au rendez-vous racontant les tribulations et les incidents de Abdelghani, homme d’affaires, à qui tout le monde veut demander la main de sa fille. Signée et mise en scène par Abdelaziz Meherzi dans le cadre de la société de production privée « Maraya », cette pièce réunit de nombreux comédiens dont on cite : Ikram Azzouz, Fethi Messelmani, Syhem Messadek, Farhat Jedid, Saloua Amine etc. 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com