Coopération scientifique tuniso-japonaise : Les cerveaux tunisiens ont la bonne cote





Une délégation de l’université japonaise Tsukuba est actuellement en visite officielle en Tunisie. Visite qui vient appuyer les travaux de son annexe, implanté depuis 2006 au sein de l’Institut National Agronomique de Tunis.
Conduite par le Dr Mitsutoshi Nakajima, une délégation de l’Université Tsukuba vient d’effectuer une visite en Tunisie, et ce, pour brosser l’état des lieux du Centre de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée pour la Recherche et l’Enseignement (CANMRE). La visite a constitué un cadre idéal pour présenter les nouveaux horizons de coopération entre cette prestigieuse université japonaise et nombreuses universités tunisiennes, à savoir, l'université 7 Novembre de Carthage, l'Institut de Recherche Scientifique de Borj Cédria et le Centre Biotechnique de Sfax. Une coopération qui se fait à travers le CANMRE, implanté depuis 2006, au sein de l’Institut National Agronomique. Lors de son bref séjour en Tunisie, Dr Mitsutoshi Nakajima, directeur de l’alliance japonaise de recherche sur l’Afrique du Nord (ARENA) a tenu à inviter la presse nationale à un bref meeting pour situer cette visite dans son cadre et expliquer les objectifs de cette coopération. La rencontre qui a eu lieu au siège de l’ambassade du Japon en Tunisie a été marquée par la participation de Dr. Takahiro Morio, chargé des activités de l’alliance au département des recherches internationales à l’Université de Tsukuba. «L’implantation en 2006 du Centre de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée pour la Recherche et l’Enseignement (CANMRE) a été fait après de nombreuses études. Nous avons choisi la Tunisie pour qu’elle servira de portail de coopération entre les universités d’Afrique du Nord et sub-saharienne ainsi que celles du Sud de la méditerranée». a noté le   Dr Nakajima, soulignant que la coopération entre les deux pays date depuis de longues années et que le choix des universités japonaises s’est porté sur la Tunisie, réputée par ses compétences universitaires. Propos confirmés par le Dr. Takahiro Morio, qui a tenu à préciser dans son intervention, que les résultats de la coopération scientifique, dans le cadre du programme ARENA, avec les chercheurs tunisiens sont très encourageants notamment dans le domaine de la biotechnologie. Le conférencier japonais a d’ailleurs noté qu’un nouveau projet axé sur la valorisation de bio-ressources dans les régions semi-arides et arides, réalisé en collaboration avec les institutions tunisiennes spécialisées, vient d’être retenu par le gouvernement japonais. Dans son allocution, Dr Morio a mis en exergue le rôle important que jouent les deux institutions, à savoir l’ARENA et le CANMRE, dans l’appui des échanges scientifiques entre deux pays ainsi que dans l’organisation de « Tunisian- Japan Symposium on Science, Society and Technology » (TJASSST) qui se tiendra les 12 et 13 novembre prochain à Hammamet. Grand rendez-vous qui permettra aux chercheurs tunisiens et japonais de débattre des horizons de coopération entre les universités de deux pays. Notons que ce partenariat s’inscrit dans le projet « Global 30 » qui a permis d'accueillir jusqu'en 2008, 140000 étudiants étrangers et on prévoit de porter ce nombre à 300000 à l'horizon 2020.


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com