Où s’évader ce soir ?





Festival international de Carthage à partir de 22h00
Le Théâtre antique de Carthage ouvrira généreusement ce soir ses portes pour accueillir le célèbre général carthaginois "Hannibal Barca". Composée par l’artiste Jalloul Ayed, cette création symphonique sera dirigée, ce soir, par la baguette du maestro Ahmed Achour. 
Festival international de Hammamet
- Villa Dar Sébastien à 20h30
Ali Mrabet et toute l’équipe de "45° à l’ombre" continuent à puiser et à entremêler tous les registres à la recherche d’une idée, une expression, une note… Conjuguant théâtralité et chorégraphie, cet "essai" se veut une reproduction d’un désarroi ponctuant le monde aujourd’hui. Salué par les uns, critiqué par les autres, ce spectacle a fait l’objet de cinq représentations consécutives à Hammamet.
- Théâtre de plein air à 21h30 
Après des belles soirées avec le théâtre tunisien dans toute sa richesse et sa diversité, le public du Festival international de Hammamet découvrira ce soir "Youmken" (Peut-être), création théâtrale marocaine.
Ecrite et mise en scène par le Marocain Khaled Janabi, cette pièce raconte l’histoire de Amel et Aziz, couple en difficultés. Enfermés, chacun dans son propre monde, même s’ils partagent le même espace, ils ont choisi d’essayer encore une fois de sauver leur mariage et briser les murs du silence. Réussiront-ils à insuffler une nouvelle âme à ce mariage, à retrouver la flamme d’antan ? Les réponses sont à découvrir sur la scène de Hammamet avec le trio Mohamed Remichi, Amel Benheddou et Rachid El Khattabi.
Festival international de Bizerte
La soirée d’ouverture de la 27e édition du Festival international de Bizerte a vu défiler le chanteur tunisien Ghazi Ayadi. Pour ce deuxième rendez-vous, le comité d’organisation proposera aux fidèles de ce festival et des passionnés de la chanson libanaise, une soirée avec Fadhel Chaker. Connaissant un grand succès sur les scènes arabes pour ses chansons axées sur le thème de l’amour, ce chanteur sera cet été en tournée en Tunisie. Programmé dans de nombreux festivals y compris Carthage, ce chanteur fera le bonheur du jeune public féru de sa voix et de ses chansons romantiques.
 
I.A.


Notre sélection


Festival international de Carthage  : Hannibal Barca, la Symphonie" de Jalloul Ayed


Hannibal…une vie en Ré majeur


Les mélomanes et spécialement les mordus de musique symphonique seront bien servis, ce soir, grâce à cette nouvelle création dédiée à l’un des héros de Carthage, l’inoubliable Hannibal Barca.


Passionnés de musique symphonique, ne ratez pas cette grande soirée avec deux créateurs de renom Jalloul Ayed, Tunisien résident au Maroc et Ahmed Achour, chef de l’orchestre symphonique tunisien. Deux artistes qui ont travaillé et œuvré pour que la musique symphonique retrouve ses lettres de noblesse dans la scène musicale maghrébine. Banquier de son état, musicien dans l’âme, Jalloul Ayed est aujourd’hui l’une des grandes références en musique symphonique. Après "Touches de vie", première œuvre jouée par l’Orchestre philharmonique du Maroc en 2004, l’artiste a composé "Mogador", belle œuvre jouée à maintes reprises au Maroc comme en Tunisie. Pour ceux qui ont la mémoire courte, même si la musique de Jalloul Ayed est inoubliable puisqu’elle se grave dans l’âme, "Mogador" a été jouée en mai 2008 au Théâtre de la ville de Tunis. 
Ce soir, ce compositeur de talent Jalloul Ayed rencontrera le maestro Ahmed Achour pour raconter l’histoire du retour de "Hannibal Barca", ce héros qui continue à inspirer les artistes. Réparti en deux parties, le programme de la soirée verra la présentation dans la première partie de : "Une danse au vent de Mogador", le troisième mouvement de "Mogador" et une symphonie concertante pour piano et orchestre.
Quant à la deuxième partie de ce grand rendez-vous symphonique, portant le titre de "Hannibal Barca, la Symphonie", elle sera marquée par l’interprétation de "La fierté de Carthage", "La longue traversée" et "La marche glorieuse"… Trois mouvements qui feront rêver le public. Un joli voyage dans le temps et l’espace guidé par deux descendants de ce général, Jalloul Ayed et Ahmed Achour et d’autres musiciens qui ont contribué à cette célébration hors pair, au-delà des sentiers battus.
Sous la direction d’Ahmed Achour, l’Orchestre symphonique tunisien et l’Orchestre philharmonique du Maroc seront associés à des solistes venus également d’Algérie et de France pour célébrer le retour de ce grand général. Une œuvre qui sera présentée en première mondiale sur la scène de la 45e édition du Festival international du Carthage. 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com