Cap-Bon : Enlevée à son petit ami et…





Il aurait suffi d’un petit moment de faiblesse, une impulsion libidineuse soudaine, pour les envoyer à l’ombre pour un bon bout de temps…


Tunis - Le Quotidien
Les deux jeunes copains, l’un âgé de vingt-huit ans tandis que le second n’en était encore qu’à vingt-cinq, ont veillé le soir des faits, en août 2008, à une de ces fêtes de mariage en série au cours de la saison estivale. Bien évidemment, ils n’ont pas manqué d’ingurgiter bon nombre de cannettes de bière, arrosées d’ailleurs par quelques verres ; ce qui explique qu’à la fin de la soirée, ils étaient tout simplement ronds!
C’est en cours de chemin que les deux amis vont rencontrer le couple à bord d’un véhicule garé sur le bas-côté, les deux jeunes gens étant apparemment en pleine «conversation», et décider tout bonnement de se payer du bon temps en compagnie de la fille. Aussitôt, les deux individus sont-ils passés à l’action en faisant descendre la passagère, avant de forcer son compagnon à quitter les lieux, manifestement tout heureux de s’en sortir à bon compte.
Cependant que la fille a été traînée vers un lieu sûr que les deux agresseurs connaissaient pratiquement parfaitement, s’agissant d’une végétation à l’écart de toute agglomération. Aussi, ont-ils eu tout loisir à se relayer sur leur proie sans défense et soumise à leurs caprices. Une fois repus, les deux tortionnaires ont-ils lâché leur captive aux lueurs d’une nouvelle journée, sans avoir poussé le culot, toutefois, de la dévaliser, puisque la soulageant d’une petite somme d’argent, ainsi que d’un portable !
Ayant retrouvé ainsi sa liberté, la malheureuse victime est allée rejoindre le poste de police du coin pour déposer plainte, qui a été le point de départ de cette affaire. Or, malgré les efforts déployés par les enquêteurs, on n’est parvenu qu’à arrêter l’un des deux agresseurs, le second s’étant littéralement volatilisé. Passé tout de même en jugement, à la suite des aveux complets de son complice, il a été condamné à dix ans de prison ferme par contumace. Le criminel fuyard allait cependant introduire une opposition, mais la Cour, convaincue de sa culpabilité, allait entériner le premier verdict…


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com