En Bref…





Sa jalousie lui coûte huit mois de prison !


CITE ETTADHAMEN. C’est vers la fin de l’année dernière que le jeune homme est finalement parvenu à introduire la bague de fiançailles au doigt de celle qui a l’a ensorcelé et a illuminé ses jours. Depuis, le fiancé ne pouvait s’en séparer, tellement il l’avait dans la peau ! Il la couvait tel un joyau.
Naturel, dans ces conditions, qu’il voit rouge le jour où cette fiancée est venue lui rapporter qu’un jeune homme du voisinage n’arrêtait pas de l’importuner et qu’il lui faisait du gringue. Sa réaction fut des plus fulgurantes, puisqu’il est allé à la rencontre de ce rival dont il n’attendait nullement l’apparition, pour lui lancer un véritable torrent d’insultes et autres injures.
La bagarre fut dès lors inévitable, une opposition acharnée qui n’a pris fin que lorsque le fiancé eut exhibé un couteau pour en porter deux coups à son adversaire, l’un au cou et le second à la poitrine. Secouru, le rival fut sauvé, cependant que le fiancé fut arrêté. Passé récemment en jugement, il a été quitte pour huit mois de prison…


Six millions pour une promesse de mariage !


LE BARDO. A plus de trente ans, la jeune fille vivait désormais dans la hantise de ne plus trouver «preneur», ou encore dans la crainte que «son train n’ait d’ores et déjà sifflé». Aussi, lorsqu’elle a rencontré ce jeune homme baratineur, lui promettant au bout de quelques rendez-vous le mariage, elle ne pouvait que sauter de joie et croire que la chance lui a enfin souri.
Pour prouver sa bonne foi, le soupirant est même allé jusqu’à rencontrer son paternel afin de lui demander sa main. Une première entrevue en tête à tête, en attendant d’officialiser leur union. Depuis, les deux fiancés n’ont pas cessé de se voir pour bâtir des projets d’avenir. La fille, surtout, était aux anges et ne parlait plus que de son prochain mariage qui ne saurait tarder.
Elle en était désormais convaincue, tant et si bien que lorsque le futur époux l’a sollicitée afin de lui avancer une certaine somme d’argent, elle n’a pas du tout hésité à satisfaire sa requête, une première, une deuxième, puis une troisième fois. Six mille dinars en tout, dont elle ne reverra plus la couleur !
Car le bonhomme s’est montré, depuis, de plus en plus fuyant, jusqu’au jour où il lui a annoncé carrément la rupture pure et simple des fiançailles, tout en niant également avoir touché quoi que ce soit de sa part. En désespoir de cause, la fiancée n’avait d’autre alternative que de porter plainte, permettant ainsi l’arrestation du gigolo, lequel en passant récemment en jugement a été condamné à un an de prison ferme…


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com