Transport aérien : Nouvelle compagnie privée tunisienne en gestation





Une nouvelle compagnie aérienne privée devrait renforcer prochainement le pavillon tunisien, qui s’apprête à une concurrence exacerbée avec l’ouverture du ciel prévue à partir de 2010.


Tunis-Le Quotidien
Après avoir dormi  dans les tiroirs durant plusieurs années, le projet de la création d’une compagnie aérienne  spécialisée dans les vols charter vient d’être déterré. Il s’agit d’un rêve porté par l’hôtelier tunisien Adel Bousarsar depuis 2001. A cette époque, le patron du Groupe Tunisie Voyages avait été découragé par le marasme qui avait frappé l’activité du transport aérien dans le sillage de la phobie de l’avion consécutive aux attentats du 11 septembre. Mais voilà que l’homme d’affaires revient à la charge. Dernièrement, il a changé un article des statuts  de la future compagnie. Cet article se rapportant au changement de la dénomination du transporteur qui devient Air Prestige au lieu de Sevenair. Le changement de dénomination  décidé par le conseil d’administration de la société créée à cet effet et publié dans le Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT), était devenu une nécessité  puisque le nom Sevenair a été attribué à  la compagnie Tuninter, filiale de la compagnie nationale Tunisair, en juillet 2007.


  Libéralisation du ciel
Reste désormais à obtenir le feu vert des autorités aéronautiques. Une question ne devrait pas poser problème avec la libéralisation totale du ciel prévue à partir de 2010. Un conseil ministériel tenu le 28 janvier dernier a décidé, en effet, d’élaborer un programme de libéralisation du transport aérien avec les pays arabes, européens et américains et établir un calendrier à cet effet. Un ciel moins hermétique aux compagnies aériennes étrangères, notamment celles low-cost, est, selon le ministère du Transport, une condition sine qua non au décollage de l’activité touristique.
  D’autre part, les réticences à l’ouverture du ciel justifiées par des craintes d’un effondrement du pavillon tunisien sous l’effet d’une arrivée massive des compagnies low-cost européennes semblent s’être évaporées après la fusion entre Nouvelair et Karthago, lequel a doté la nouvelle entité d’une taille critique lui permettant de résister à la concurrence, ainsi que  suite à l’adoption d’un plan ambitieux de renouvellement de la flotte par Tunisair et l’imminente entrée en exploitation de l’aéroport d’Enfidha.
Après l’obtention de l’accord des autorités aéronautiques, qui devrait intervenir d’ici fin 2009, Air Prestige, va lancer une campagne de  recrutement des ressources humaines et constituer sa  flotte d’avions. Certains observateurs estiment que la compagnie pourrait être opérationnelle au printemps 2010. Un bon timing puisque d’ici là la crise qui frappe l’industrie du tourisme et des voyages dans le monde pourrait devenir un mauvais souvenir.


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com