La Marsa : L’épouse dans les bras du meilleur ami !





On n’est jamais trahi que par les siens, du moins par les plus proches, comme ce fut le cas pour cette affaire !


Tunis - Le Quotidien
C’est l’affaire classique, pourrait-on dire, celle existant depuis la nuit des temps, autrement dit le fameux triumvirat composé d’une femme frivole, d’un ami (amant) ingrat et d’un mari bafoué, mais étant le dernier à l’apprendre, comme toujours d’ailleurs ! Ce dernier n’a, en tout cas, qu’à s’en prendre à lui-même, pour avoir permis au loup garou de trop s’approcher de la «pauvre chèvre» !
Car tout a un début, celui de la présente affaire fut le jour où le mari aurait invité un de ses amis chez lui, pour un premier dîner bien arrosé. Depuis, leur relation allait s’affermir au fil des jours, au point que le maître de céans ne pouvait plus se passer de cet ami, lequel aurait pris un certain plaisir à venir passer une bonne partie de la soirée chez un hôte tout à fait complaisant, et non moins indulgent.
Forcément, cependant, en venant trois à quatre fois par semaine, l’ami a fini par fréquenter assidûment la jeune épouse de son hôte, puisque c’est elle qui leur préparait certains mets, nécessaires pour ce genre de rencontre avec… Bacchus ! Peu à peu, cependant, l’épouse en question allait tout simplement taper dans l’œil de l’ami, qui n’était plus désormais insensible à son charme, encore moins à ses œillades appuyées.
On ne sait pas qui de l’homme ou la femme aurait eu le courage de franchir le pas en premier, mais l’essentiel c’est que tout est allé si vite, au point que les deux amants ne manquaient plus aucune occasion pour apaiser une passion de plus en plus dévorante !
Le plus souvent, c’est le hasard ou autre concours de circonstances qui s’en mêlent afin que le mari apprenne en fin de compte son infortune. Dans le cas d’espèce, il a fallu qu’il rentre un jour un peu plus tôt que de coutume pour être au rendez-vous avec un spectacle horrifiant. Dès le moment qu’il a fermé la porte d’entrée, il a tout de suite su que quelque chose d’anormal se tramait… dans la chambre à coucher ! Quelques pas plus loin, paralysé au milieu du chambranle de ladite chambre, il n’a pu détacher son regard du spectacle qui s’offrait à ses yeux. Sa douce moitié, splendide dans sa tenue d’Eve, était en pleins ébats avec un partenaire qu’il ne connaissait que trop bien, puisque s’agissant de l’ami inséparable qu’il n’a pratiquement pas quitté depuis un certain temps…


Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com