Institut Français de Coopération: Une action renouvelée





Pour bien diffuser la langue de Voltaire en Tunisie et stimuler les échanges culturels, l’Institut Français de Coopération (IFC) a élaboré un bon programme pour ce qui reste de cette année.
Tunis – Le Quotidien
Avec un cycle de films dédié à la talentueuse actrice française Isabelle Huppert, l’Institut Français de Coopération reprend ses activités, juste après un hommage rendu à Humbert Balsan, durant les Journées Cinématographiques de Carthage. «Nous avons opté pour le lancement d’un ciné-club à la salle de cinéma «L’Alhambra» de la Marsa afin de lui redonner vie. Nous commençons avec un hommage à Isabelle Huppert», explique Mme Emmanuelle Ferrari, chargée de la direction du cinéma à l’IFC en mettant l’accent sur le projet de réhabilitation de sept salles de cinéma, situées dans la capitale. «C’est un projet lancé en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine et qui rejoint l’initiative du lancement d’un ciné-club à «L’Alhambra» afin de dynamiser le paysage cinématographique tunisien. Avec l’amélioration de l’infrastructure et le relookage des salles, on peut penser à d’autres mécanismes pour réconcilier le public tunisien avec son cinéma», souligne Mme Ferrari. Le cycle de projections sera accompagné d’une exposition de dix-sept portraits d’Isabelle Huppert à la galerie Millefeuilles de La Marsa.
Parallèlement aux actions culturelles habituelles, comme les rendez-vous de la chanson française, le printemps de la chanson francophone, l’IFC a choisi de lancer un nouveau programme, afin de conquérir le public jeune. Axé sur deux thématiques transversales, à savoir, «L’espace public» et «Les jeunes publics», ce programme vise à programmer des spectacles de qualité, dans des espaces ouverts, loin du centre ville afin de cibler un nouveau public. Pour les expositions, le public découvrira «La ville projetée» qui sera lancée à la librairie Fahrenheit de Carthage, le 6 décembre et à l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme (ENAU), le 11 du même mois. Produite par CultureFrance, l’exposition présente la vision des architectes français de la ville d’aujourd’hui et de celle de demain.
Le théâtre sera fortement présent dans la programmation trimestrielle à travers «Oscar et la dame rose» d’Eric-Emmanuel Schmitt et interprétée par Anny Duperey. Programmée pour les 14 et 15 novembre au Théâtre de la ville de Tunis, cette pièce sera accompagnée d’une conférence sur «L’enfant et l’hôpital» qui présentera l’expérience de l’association «Le Rire Médecin» et une session de formation du 17 au 20 novembre destinée aux professionnels de la santé des hôpitaux de Tunis.
La littérature sera au cœur de la programmation. Après un premier rendez-vous avec le grand poète et penseur Yves Bonnefoy, du 29 octobre au 1er novembre, l’Institut Français de Coopération ouvre à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 23 de ce mois ses portes pour les candidats des résidences d’écriture. A sa troisième édition, ce programme verra la participation de Florence Cadier, Sylvie Durbec, René Escudie, Raja Sakka et Youssef Seddik, invités à produire un texte sur le thème «Histoires fantastiques en Tunisie».
Notons que d’autres programmes parallèles seront lancés au Relais culturel français à Sousse et à la Maison de France, à Sfax.


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com