Animation de la ville : Tunis fait son 24e Marathon international





Tunis ouvrira le 15 novembre prochain son rituel marathon. On passe à la cinquième vitesse avec 9,1km- 21km et 42,195 km. Mais avant le coup de sifflet du départ, un festival d’animations colorera la capitale.
Comme chaque année à pareille période, l’entreprise Comar des assurances et réassurances organise avec le soutien de la ville de Tunis son marathon. Un marathon qui grandit bien. De plus en plus de participants qui viennent de l’étranger. Ils viendront de l’Algérie, du Maroc, de Mauritanie, Rwanda, d’Angola, du Zimbabwe, du Sénégal, de France, d’Italie, d’Allemagne, de Croatie, du Brésil, des USA… Sur la liste aussi, de grosses pointures du Kenya. Ce sont les deux coureurs d’élite : Philip Makau et Nzomo Antony. Jusqu’à hier matin (quatrième jour pour les inscriptions) on a compté parmi ces étrangers 92 participants pour la course populaire de 9,1km, 96 autres pour la course du semi-marathon de 21 km et 30 inscriptions pour la course marathon de 42km. Mieux encore, le marathon est en train de devenir de plus en plus populaire. Jeunes et moins jeunes, femmes et hommes de quarante ans tout au plus sont invités. Ils n’ont pas à s’endimancher le 15 novembre. Pas de grasse matinée pour être de la course qui va s’étendre cette année du centre de Tunis jusqu’à la Goulette en passant par le nouveau pont de Radès (magnifique vue !). Pour ceux qui ne s’y sont pas encore pris, ils auront jusqu’au 13 novembre, dernier délai pour s’inscrire. Que tout le monde mette les baskets, serre bien leurs lacets, à fond la forme et que le meilleur gagne!


Au chrono… des prix en espèces
Pour les hommes gagnants du marathon : le premier prix est de 3000Dt avec bonus de 3000 Dt si le chrono est à moins de 2h12’59 et de 2000 Dt si le chrono est à moins de 2h14’59. 2e et 3e prix, 2000 et 1500 Dt avec bonus 1500 Dt si chrono à moins de 2h14’59. Un 4e prix est fixé à 750Dt et un 5e à 400Dt. Pour les femmes gagnantes du 1er prix : 1500Dt avec bonus de 1000Dt si chrono à moins de 2h39’59. Le 2e prix est à 750 Dt avec bonus de 500Dt si chrono à moins de 2h44’59. Le 3e est de 500 Dt. Pour le Premier prix semi marathon homme : 500 Dt avec bonus de 200 Dt si chrono à moins de 1h03’59. Le 2e prix est à 450Dt. Le 3e est à 300Dt et pas de bonus si le chrono dépasse 1h15’. Catégorie femme : le premier prix est à 300Dt avec bonus de 200Dt si chrono à moins de 1h14’59. Le 2e prix est de 250Dt. Le 3e est de 200 Dt et pas de prix si le chrono dépasse 1h30’. Des prix en nature seront à l’affiche le jour du podium. De quoi s’agit-il ? On l’ignore encore. Mais les cinq premiers dans chaque catégorie remporteront des surprises. Quant aux lauréats étrangers, les prix accordés seront réglés en dollars U.S et la conversion sera faite en fonction du cours du jour. Pour insuffler de la force aux marathoniens, il faut, bien avant, penser à faire la fête. Dès la veille, Tunis vivra au rythme de l’événement. Samedi 14 novembre, les rues de la capitale prendront des couleurs. Pourvu que Dame Nature ne fasse pas ses caprices  le jour J !


Avant de courir, on chante et on danse
Tunis se réveillera sur de belles notes. A l’avenue Habib Bourguiba, des majorettes, clowns, jongleurs, hommes girafes, enfants de cirque, calèches et voitures feront des tours et des détours. L’escale dans la rue piétonne (de Marseille) se fera tambour battant et la fête continue ! Elle se prolongera jusqu’à la banlieue.
De la capitale, on va à la Marsa. Mais bien après avoir passé par El Menzah IX. Des animations et un festin se feront pour participants et non participants. De plus, diverses tombolas offriront des prix. Une petite mise en bouche de l’événement qui va certainement inviter les gens à assister au coup de sifflet et à la distribution des prix. Lors de la conférence de presse donnée hier matin à cet effet, les organisateurs ont présenté les premiers sons du 25e marathon (déjà !). Les grandes lignes sont déjà esquissées. Afin de rehausser davantage ce sport venu combler un vide en 1984 dans la capitale, après les exploits de Gammoudi en 1964 à Tokyo, en 1968 à Mexico et en 1972 à Munich. Il est aussi intéressant de rappeler que le marathon de Tunis a révélé des noms. Makni, Rajhi, Mansouri, Ayoun et bien d’autres s’inscrivent comme des champions dans cette discipline. On en attend d’autres qui vont remporter des titres et le marathon de Tunis n’est qu’une occasion pour sonder leur force… et leur souffle gagnant. A vos marques messieurs dames !


* Zohra ABID




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com