Limogeage d’entraîneurs : Record amélioré !





La saison dernière à pareille période, soit après neuf journées de championnat nous avons tous tiré la sonnette d’alarme lorsque le nombre des entraîneurs remerciés ou démissionnaires avaient atteint le chiffre sept. Soit la moitié des clubs avaient opéré au changement des coachs engagés lors de leur début de saison, mais voilà que le phénomène se poursuit, voire s’aggraver et s’amplifier pour enregistrer un nombre supérieur à celui de la saison précédente. Huit départs après neuf journées pour l’actuelle saison. Autrement dit le record a été amélioré mais on en redemande pas. C’est dur et peu souhaitables et enviés de tels événements qui marquent notre football et qui font des entraîneurs les principaux boucs émissaires et les pitoyables victoires de la fronde des supporters et des mauvais résultats des uns ou des autres.
Le plus curieux de l’histoire cette saison, c’est que des clubs se permettant de limoger deux entraîneurs l’espace de neuf journées : Zarzis et que des entraîneurs se voient remerciés deux fois l’espace de neuf journées (Aït Joudi).
Voici par ailleurs les détails relatifs au limogeage d’entraîneurs et la comparaison entre l’exercice 2008/2009 et l’exercice 2009/2010.


En 2008-2009
Clubs ayant changé leurs entraîneurs après 9 journées : ST, CAB, ESS, EGSG, EST, JS, CSHL.


En 2009-2010
Clubs ayant échangé leurs entraîneurs après 9 journées : ESS, EGSG, CSHL, OB, ESZ, ASK, USM, CSS.
Cela fait trois clubs qui ont récidivé l’espace de deux saisons : ESS, EGSG et CSHL...


* A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com