Fouchana : Deux frères s’attaquent à deux stations-service…





Le tribunal de première instance de Ben Arous examiné une affaire relative à deux hold-up perpétrés en septembre 2008 par deux frères à l’encontre de deux stations-service.
Le butin de ces deux attaques à main armée s’élève à sept mille dinars. En effet, deux hommes dont un était torse nu avaient envahi une station-service située à l’entrée sud de la ville de Fouchana.
L’un d’entre eux avait brandi un fusil de chasse n’hésitant pas à tirer en l’air pour intimider les employés.
Ils pénétrèrent, alors, à l’intérieur du bureau où ils avaient forcé le pompiste à ouvrir la caisse avant de s’emparer de la somme de trois mille cinq cent dinars et quitter ensuite, à la hâte les lieux.
L’on pensait que les choses allaient en rester là, mais l’aventure des deux hommes s’était poursuivie dans une autre station-service située à Mhemmadia.
Le même scénario s’était répété et cette fois-ci les deux assaillants avaient réussi à s’envoler avec la somme de trois mille dinars. Les deux hommes qui circulaient à bord d’une voiture, avaient, alors pris la fuite vers une destination inconnue.
Alertés, les agents de la garde nationale relevant du commissariat de Ben Arous s’étaient lancés dans une véritable opération de chasse à l’homme.
Les recherches menées par les auxiliaires de la justice n’avaient pas tardé à aboutir à l’arrestation des deux suspects.
Embarqués au poste, ils avaient avoué les faits déclarant qu’ils avaient remis l’argent et l’arme à feu à deux femmes. Identifiées, les deux suspectes avaient été arrêtées à leur tour, mais le juge d’instruction et pour des raisons humanitaires les avait laissées en état de liberté.
Inculpés d’attaque, à main armée, les deux accusés ont été traduits dernièrement devant le tribunal de première instance de Ben Arous.
Interrogés de nouveau par la cour, ils ont regretté leur acte déclarant qu’ils avaient agi sous l’effet de l’alcool. Suite à quoi, la cour a saisi cette affaire pour les délibérations.


* H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com