«Parlons en silence» : En quête de consécration





Après le succès de la première mondiale et des 9 représentations données à Paris, dans le cadre de la 5ème édition de «Nous n’irons pas à Avignon» et de la participation très remarquée lors de la 11ème édition des Journées théâtrales de Carthage, l’équipe de la nouvelle création de Ezzeddine Gannoun «Parlons en silence» offre à son public de nouveaux rendez-vous. Ecrite par le duo Ezzeddine Gannoun et Leïla Toubal, la pièce «Parlons en silence» est axée sur une rencontre entre des individus qui ne se connaissent pas et qui se retrouvent dans un espace inconnu... Six hommes et deux femmes sont les seuls survivants d’un crash d’avion... Les heures sont interminables et le temps est incertain. Ils sont hantés par le doute... la peur... la peur d’eux-même... des autres... de l’inconnu... de la souffrance... de la mort... Vivront... vivront pas... Ils seront les seuls maîtres de leur destin. Notons que cette pièce est réalisée dans le cadre du Centre arabo-africain de formation et de recherches théâtrales (CAAFRT) et que les rôles sont campés par une pléiade de comédiens de différentes nationalités : Leila Samy Balouty (Egypte), Bienvenu Obela Richard (Congo Brazza), Mohamadou Tindano (Burkina Faso), Majdi Boumatar (Liban), Cyrine Gannoun et Helim Dridi (Tunisie). Rendez-vous alors à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 25 du mois courant, à 19h00, à l’Espace El-Hamra.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com