Du tac au tac: Les errements de M. Julliard





C’est toujours avec la même animosité, gratuite et maladive, que M. Julliard, le patron de Reporter Sans Frontières, évoque la Tunisie.
Ses miasmes oratoires dans des tribunes à l’honnêteté intellectuelle, morale et professionnelle plus que douteuse, sont truffés de contre-vérités. Pour sûr que M. Julliard a pris ses vessies pour des lanternes, car son diagnostic sur l’état de la démocratie et des libertés en Tunisie ne reflète guère la réalité. Une réalité palpable du reste, dans un pays qui a réalisé des avancées sensibles dans ce domaine, et ce par la bonne grâce d’une forte volonté politique qui a fait de la promotion des libertés, la pierre angulaire de son projet de société et son principal cheval de bataille pour les années à venir.
Le succès des dernières élections présidentielle et législatives, salué du reste par des institutions internationales à la crédibilité confirmée, en donne, à bien des égards, une preuve éclatante. Appelé à la rescousse pour soutenir une mauvaise cause dont les tenants ne sont autres que les fruits des élucubrations haineuses de quelques âmes en peine, M. Julliard est manifestement victime de sa précipitation. En cela, il a fait preuve d’une déconcertante légèreté, car les principaux éléments sur lesquels repose son réquisitoire sont dénués de tout fondement et ne risquent pas, de toute façon, de convaincre grand monde.
Rien n’est plus facile, à l’ère de l’information satellisée et numérisée, que de jeter l’anathème sur un pays qui force le respect et multiplie les réussites.
Il n’empêche que ces insanités gratuites et infondées, finissent toujours par revenir à leur point de départ. Par effet boomerang, M. Julliard ne fait que se discréditer aux yeux de l’opinion publique internationale, rompu, désormais, aux arcanes de ces apôtres du sensationnalisme fielleux pêchant en eaux troubles.
Et si, justement, le Président Ben Ali a réussi à être «l’ami de tous», comme M. Julliard l’admet lui-même, ce n’est point par complaisance protocolaire ou par quelque effet d’un pur hasard. C’est grâce à ses approches clairvoyantes et ses talents insoupçonnés que le Président de la République a, en effet, gagné le respect et l’estime de toute la communauté internationale et fait l’unanimité autour de lui dans son propre pays.


* Le Quotidien




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com