E.S.S. : On Tourne la page





Semaine difficile pour l’ESS après le départ précipité de tout son staff technique. Mais en grande équipe, l’Etoile a vite su stabiliser le navire.
A Sousse tout le monde attend avec impatience l’Etoile new look avec un cachet propre à Khaled Ben Sassi qui a l’air de tout mettre à l’œuvre pour réussir dans sa nouvelle tache très difficile certes mais pas impossible. Enfant du club avec une très longue carrière de joueur professionnel et qui a de surcroît entraîné l’Etoile dans le passé pour une courte période, néanmoins il se considère comme ayant sa chance pour la première fois puisque sa première expérience a été avortée avant terme.
Le nouveau coach s’est mis à corriger les lacunes qu’il avait remarquées par le passé tel que les erreurs de placement sur les balles arrêtées en phase défensive comme en phase offensive ou le repli défensif où il a remarqué une certaine carence de la part de quelques joueurs à qui il a signalé qu’il était prêt à donner une chance réelle à tout le groupe et c’est à eux de savoir saisir l’opportunité parce qu’une équipe comme l’etoile n’a plus le droit à l’erreur, n’a plus de patience et manque terriblement de temps.
Les joueurs ont parait-il bien reçu le message et se sont mis au boulot, la forme de Afouène Gharbi peut en témoigner. Les Etoilés savent que le voyage à La Marsa n’a jamais été de tout repos et ils sont conscients qu’un autre faux pas peut être fatal pour certain c’est pourquoi ils n’ont qu’un seul objectif : la victoire.
Bukari a été mis au repos en raison de quelques signes de fatigue apparus lors du dernier match contre le CSS, Boulaâbi, lui souffre des adducteurs alors que Akaichi rejoindra le groupe lundi prochain. Quant à Ben Radhia, il continue à courir et Dieu seul sait quand il terminera sa course !


* Ridha Azaiez




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com