A.S.M. – E.S.S. (0-0 Tab 5-4): Quand le spécialiste rugit de nouveau





Le Tout Marsa s’est rappelé, hier, au souvenir du bon vieux temps. Et c’est tout méritoirement que les Marsois ont réalisé un haut fait, en se payant le scalp d’un mastodonte du circuit.
A l’occasion de ce great-event, le Chtioui s’est paré de son plus bel accoutrement. Et dès les premiers échanges, il était clair que les débats s’annonçaient beaucoup plus équilibrés que les données d’avant-match ne le laissaient présager. Il n’y eut, pour ainsi dire, pas d’observation mutuelle. Les Marsois donnaient à voir un profil plutôt conquérant, alors que côté étoilé, la «touche» Ben Sassi était palpable, à la lumière de la titularisation de Gharbi, qu’on a perdu de vue depuis un long bail et de l’incorporation d’entrée de jeu de Sassi. Les premières banderilles furent marsoises, comme cette dangereuse incursion de Gammoudi, avortée par Mabrouk (5’). Il s’ensuivit une bonne demi-heure de jeu quasi entièrement concentré au milieu du terrain.
Il a fallu attendre une longue touche de Abdennour et une tentative très dangereuse de Jebali monté au créneau pour que le match sorte quelque peu de sa torpeur (33’).
Les Marsois, pour leur part, vont réaliser un haletant dernier quart d’heure pour le compte de la première période. En effet, un contre marsois à l’aboutissement duquel il y eut Konan, va contraindre Mabrouk, en tant que dernier défenseur, à le stopper irrégulièrement, mais l’arbitre ne bronche pas (38’). A la réception d’une balle de corner, les Marsois réclament un penalty, suite à une intervention d’Emeka sur Kaddèche (40’), avant que Didier ne tente sa chance de loin, infructueusement (44’).
A la reprise , Chebli effectue deux changements, Moussa et Jéridi relevant Guemamdia et Haned. Et dès la 46’, le premier nommé, l’ex-Arianais, se présente seul face à Methlouthi, suite à une lumineuse passe en profondeur, mais trouve le moyen de mettre dehors. De nouveau, le jeu se circonscrit dans la zone médiane, pendant quelque 20’ et à la (70’), le latéral droit étoilé, pour avoir touché le cuir de sa main, écope un deuxième carton, suspensif, celui-là.
Du coup, Ben Sassi effectue deux changements simultanés, Gilson et Touniche à la place de Sassi et Gharbi, l’ex-Stadiste occupant le flanc droit de la défense.
Piqués au vif par ce petit tournant, les Etoilés réagissent préalablement, mais Sassi, en position idéale de conclure, voit Belkhodja s’interposer à son tir (73’). Encore une fois, le rythme baissera d’un cran et les 5 dernières minutes étaient très éprouvantes pour les deux équipes, le K.O. pouvant survenir d’un côté comme de l’autre, à l’instar de la tentative de Moussa, mal négociée (66’), et d’Emeka, suite à un beau travail d’approche de Zouaghi (88’). Et le recours aux prolongations de s’avérer incontournable. Celles-ci n’enregistrèrent aucune nouveauté, malgré quelques sérieuses velléités des deux côtés, dont la plus nette, à la 120’ et dernière minute, à l’actif du Marsois Moussa, suite à laquelle les locaux réclamèrent une nouvelle fois la sentence suprême, le penalty, en vain.
Acte III du match, la lotierie des tirs au but qui fut palpitante jusqu’au bout, sourira aux plus méritants, à savoir des Marsois ayant donné la nette impression de toujours appartenir à l’élite, malgré sa rétrogradation en Ligue 2.
Pour la petite histoire, Guitouni, Ben Messaoud, Zaâlani, Touati et Jéridi réussirent tous leurs tirs alors que côté ESS, le troisième tireur, Nefkha, ratera le sien. La réussite des Jmel, Ayari, Touniche et Abdennour, ne suffira cependant pas au bonheur des Etoilés et de Ben Sassi, infortuné pour son baptême de feu en tant que nouvel entraîneur.


Formations
A.S.M. : Belkhodja, Mersini, Kaddèche, Guitouni, Zaâlani, Touati, Ben Messaoud, Hamed (Jéridi 46) Gammoudi (Moussa (46’), Didier, Konan (Laâroussi 108’).
E.S.S. : Mehtlouthi, Jebali, Mabrouki, Jmel, Abdennour, Zouaghi, Nefkha, Sassi (Gilson 75’), Gharbi (Touniche 75’), Jedaïed (Ayari 114’), Emeka.


* Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com