La capitale: Le proxénète et la fugueuse





A défaut d’un toit, elles se sont réfugiées chez un énergumène dont le seul souci est de gagner de l’argent quitte à monnayer le charme de ses hôtes…
Il savait que toutes les filles qui viennent chez lui sont en majorité des fugueuses. Mal dans leur peau et vivant mal leur adolescence, elles quittent, sur un coup de tête, le domicile familial sans toutefois mesurer la gravité de leur acte. Proies faciles, elles tombent rapidement entre les mains de quelques loups humains qui n’hésitent pas à les héberger chez eux sous prétexte de les protéger des aléas de la vie. En réalité, le sort qui leur est réservé est loin d’être des meilleurs.
En témoigne le drame de cette fille originaire du Kef et qui a débarqué à Tunis par un beau jour du mois d’avril dernier après avoir fuit le domicile familial. Sans chercher les raisons de cette fugue, l’adolescente qui paraissait plus âgée, a fait la connaissance d’une autre fille. Bien évidemment, les deux jeunes filles se sont échangé leurs petits secrets et au passage la deuxième a compris que la première n’avait pas où passer la nuit. Elle lui suggéra alors venir chez elle. Et chez elle n’était autre qu’un petit appartement situé du côté de Bab Jédid où vivaient déjà trois autres filles et un homme d’un certain âge. Ce dernier reçut la nouvelle «recrue» à bras ouverts et lui réserva même une chambre à part. La malheureuse ne savait pas que cette générosité et cette hospitalité cachaient d’autres surprises.
Après deux jours de séjour, l’adolescente découvrit que des choses bizarres se passaient la nuit dans l’appartement. En vérifiant, elle a remarqué que les hommes venaient tous les soirs et restaient avec les filles dans leurs chambres.
En demandant des explications, on lui fit comprendre qu’elle devrait faire partie de ces soirées pour plaire au propriétaire des lieux. Il suffit du reste qu’elle s’installe dans le salon pour que tout se passe bien.
Le cas échéant, elle risque d’être chassée de la maison. Elle essaya en effet de faire une première fois ce qu’on lui suggéra. Et voilà qu’un homme est venu s’asseoir à ses côtés. Il lui offrit un verre dont elle ignorait le contenu. Après l’avoir bu, elle avait senti une légère sensation qui l’encouragea à prendre un deuxième puis un troisième verre jusqu’à ce qu’elle devienne complètement ivre. C’était le moment idéal pour son compagnon de la conduire dans une chambre et abuser d’elle.
Ce n’est que le lendemain qu’elle s’est rendu compte de la gravité de la situation. L’homme lui a justement fait perdre ce dont une jeune fille avait de plus cher.
Prenant son courage à deux mains, elle est allée dare-dare porter plainte au poste de police le plus proche, où elle a raconté son drame aux agents. La gravité de l’affaire a tout naturellement conduit les agents à mener une descente dans l’appartement où ils ont arrêté tous les protagonistes de cette affaire.


* H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com