Couleurs culinaires de Béja : Un avant-goût ramadanesque





* 23 points de vente de «Zlébia» dans la région A quelques jours du mois saint Ramadan, les préparatifs vont bon train chez les pâtissiers spécialistes de la «Zlébia» et des «Mkharek». A Béja, fief de cette spécialité, on s’attend à voir des files de visiteurs prendre d’assaut les lieux de vente de ce mets excquis. La «Zlébia» a fait son apparition en Tunisie, il y a près de deux siècles, par l’intermédiaire de pâtissiers turcs de passage à Tunis puis à Béja. Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître puisque ces pâtissiers ont fait couler la salive des Béjaois qui n’ont pas tardé à s’octroyer leur fameuse recette pour en faire une spécialité de cette région. Parmi les familles qui en ont fait leur principal commerce et gagne-pain, nous citons en particulier les Becherif, Marsaoui, Haddad et Lahrech. De père en fils, ce commerce a fleuri, entretenu jalousement par plusieurs générations qui ont détenu pendant des dizaines d’années le monopole de ce produit. M. Bouteffaha Lahrech qui est considéré actuellement le meilleur spécialiste à Béja, se souvient de son premier «flirt» avec la «Zlébia» alors qu’il était enfant : «je venais régulièrement observer mon père à l’œuvre et j’ai pu apprendre rapidement le métier, à son grand bonheur, car il tenait à voir ses fils prendre le flambeau et suivre la même route que ses aïeuls. Depuis, voilà plus de trente ans que ça continue et je ne me vois pas faire autre chose que cotoyer ma chère «Zlébia» et les «Mkharek» qui ont gardé le même goût même si les techniques de préparation ont évolué». A Béja, on compte aujourd’hui près de vingt-trois points de vente permanents alors que d’autres font une brève apparition durant le mois de ramadan uniquement. Dans les autres villes du pays, plusieurs pâtissiers en font leur principale spécialité durant le mois saint alors que quelques commerçants ambulants ont pris l’habitude d’exposer cette marchandise dans leurs camions en mentionnant qu’elle provient de Béja. M. Lahmer en parle justement : «Malheureusement, ces commerçants nous font de la mauvaise publicité. Pour les connaisseurs, ceux qui savent faire la comparaison, la différence est nette entre la «Zlébia» de Béja et celle étalée en pleine rue». Les consommateurs sont avertis. K.G. ****** De la «Zlébia» à la Foire internationale de Casablanca Après la «Deglet Nour», c’est au tour de la «Zlébia» de Béja de faire son apparition au Maroc. En effet, un stand de la Foire internationale de Casablanca qui se tiendra pendant le mois de Ramadan sera réservé à cette spécialité béjaoise qui ne manquera sûrement pas de séduire les visiteurs. Selon M. Bouteffaha Lahrech qui s'occupera de ce stand, d’autres produits tunisiens tels les «Mkharek» et «Harisset Ellouze» y seront également exposés.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com