En Bref





* Seize arrestations dans une affaire de drogue !
CAP-BON. L’affaire a démarré par l’arrestation de deux jeunes gens en possession de deux pièces d’une substance stupéfiante communément appelée «Zatla», alors qu’ils déambulaient à travers les artères d’une ville du Cap-Bon. C’est d’ailleurs leur démarche hésitante qui les aurait trahis.
Soumis à un interrogatoire poussé, ils ont avoué avoir consommé de cette substance. Ils s’y étaient par ailleurs habitués, puisque ils ne pouvaient plus s’en passer. Les analyses sont venues par la suite confirmer leurs aveux. Les deux jeunes suspects n’ont pas manqué non plus de révéler l’identité du pourvoyeur, ainsi que quelques autres noms de certains consommateurs.
C’est ainsi que les auxiliaires de la justice ont procédé à l’arrestation de seize suspects en tout, dont le dealer qui a avoué avoir écoulé bon nombre de pièces de cette substance à raison de cinq et dix dinars l’unité. Les seize suspects passeront incessamment en jugement pour répondre aux chefs d’accusation de détention et consommation d’une substance stupéfiante...


* Agressé par le premier, délesté par le second !
Sidi Hassine. Il passait sa route tranquillement dans une artère de la cité Sidi Hassine. Le paisible citoyen avait sûrement mille et une tractations à cogiter dans la tête, hâtant cependant le pas pour rejoindre les siens. Soudain, une pierre est venue l’atteindre de plein fouet, puis une seconde, cette dernière le touchant à la tête.
Groggy, le pauvre bonhomme n’en a pas moins tenté de résister à la douleur et essayé de ne point tomber, mais il a été surpris par un individu venant dans son dos pour le maîtriser, voire le paralyser. Un second type est alors apparu de nulle part. Il s’est mis à le fouiller, le soulageant au passage de toute sa bourse, une somme de cent soixante-dix dinars (170.000).
Une fois en possession de l’argent, les deux gus ont quitté les lieux, laissant choir leur victime. Revenu quelque temps plus tard à lui, le malheureux père de famille s’est empressé de rejoindre le poste de la localité pour porter plainte et fournir aux enquêteurs une description détaillée de l’un des assaillants, celui qui l’a délesté de son argent. Ce dernier a été d’ailleurs rapidement arrêté, avouant d’abord son forfait, avant de permettre aux enquêteurs d’interpeller son complice....


* M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com