Le Kef: Il met le feu à la récolte de son voisin





Tunis – Le Quotidien
Les agents de la garde nationale du Kef ont arrêté récemment un quinquagénaire accusé d’avoir mis le feu à un champ de blé appartenant à son voisin…
Alors que les moissonneuses s’apprêtaient à investir les champs de blé par ce mois de juin, ce malheureux paysan s’est réveillé sur la nouvelle la plus triste qu’il puisse recevoir. Son champ venait en effet de prendre feu… Malgré le courage des voisins venus lui prêter main forte pour sauver la récolte, le fruit de toute une année de labeur est parti en fumée. On a beau penser qu’il s’agissait d’un accident, mais la découverte d’un bidon qui sentait l’essence a confirmé la thèse de l’incendie criminel. La victime décida alors de porter plainte. Une enquête fut ainsi ouverte. Elle conduira à l’arrestation d’un premier suspect. Interrogé, ce dernier tenta de nier les faits avant de se rétracter et passer aux aveux. Il déclara avoir préparé son coup deux jours avant de passer à l’acte. Il s’approvisionna en essence dans une station service et, tôt le matin, il s’est rendu dans le champ de son voisin où il a mis le feu avant de s’en aller comme si de rien n’était. Quant aux raisons l’ayant poussé à agir de cette manière, l’accusé précisa que de vieilles rancunes survenues suite à une affaire foncière sont à l’origine de ce qui s’est produit. Cela remonte à deux ans auparavant lorsque la victime a décidé de mettre sa terre en vente. L’accusé a décidé alors de l’acheter. Il a même avancé de l’argent au propriétaire. Mais à la dernière minute, ce dernier a changé d’avis, refusant d’achever la vente. Pis encore, il n’aurait même pas rendu l’argent qu’il venait de toucher. Et c’est ainsi que peu à peu, les deux voisins sont devenus des ennemis, chose qui allait pousser l’accusé dans cette affaire à penser à se venger de son voisin. Deux ans plus tard, il a mis son dessein à exécution en allant mettre le feu au champ en question. Il risque jusqu’à dix ans de prison ferme.


* H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com