Amine Chermiti : «Tout reste possible»





L’attaquant de poche des Aigles de Carthage estime que les chances tunisiennes demeurent intactes et que le Cameroun n’a rien d’un foudre de guerre...
Deux matches, deux nuls... ça n’a pas l’air de bien aller pour vous. Peut-on dire que la Tunisie est en train de rater sa CAN ?
Pour nos débuts, ce ne fut pas fameux et nous nous attendions à mieux. Toutefois, même avec ces résultats moyens et avec un rendement en dents de scie, rien n’est encore perdu. Franchement, nous étions capables de faire beaucoup mieux, surtout contre le Gabon, mais certains facteurs ont prévalu pour nous empêcher d’aller au bout de nos intentions. Il y a eu des ratages, comme ce fut le cas pour moi lorsque j’ai glissé alors que la cage était vide, des blessures qui nous empêchent d’être au complet et une tenue physique approximative qui a réduit le taux de réussite de certains joueurs. Tous ces facteurs ont contribué à notre modeste parcours jusqu’à présent et j’estime que nous ne pouvons plus faire pire.
A propos de la tenue physique, pensez-vous que le volume de travail au cours des stages de préparation a influé sur votre rendement et votre fraîcheur ?
Je ne suis pas un spécialiste en la matière mais j’estime que le staff technique a programmé un travail qui nous permet d’être au top à l’entame de la CAN. Ce qui est sûr, c’est que chaque joueur est en train de tout donner sur le terrain. Les défaillances physiques sont peut-être dues à autre chose... Je ne sais pas !
En attaque, vous n’avez pas connu beaucoup de réussite. Quelles en sont les causes ?
Le jeu d’attaque s’applique de manière collective et non pas individuelle. Pour le moment, nous éprouvons des difficultés pour créer le danger et percer les défenses adverses. Parfois, c’est dû au manque de soutien malgré les consignes précis du coach et parfois c’est la réussite individuelles qui fait défaut. Pour ma part, je me sens très en forme et j’ai espéré être plus performant devant les buts. A chaque match, je n’hésite pas à m’investir à fond mais la malchance ne me lâche pas dans cette CAN. Espérons que ça va aller mieux contre le Cameroun.
Justement, à propos des Lions Indomptables, pensez-vous pouvoir les battre dans un match aussi important ?
Pour passer, nous devons gagner. Entre nous, je préfère qu’il en soit ainsi car tout est clair devant nous. Il n’y aura pas de calcul à faire ni de prudence à respecter. Nous sommes dans l’obligation d’attaquer et d’aller chercher la victoire dès le coup d’envoi. Pour revenir au Cameroun, il s’agit d’une bonne équipe avec des individualités de valeur, mais je peux t’assurer que ses points faibles sont aussi nombreux que ses points forts. A nous de savoir en profiter comme l’a fait le Gabon et même la Zambie qui a fait douter des Lions pas aussi Indomptables.


* Propos recueillis par :
Kamel ZA?EM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com