Carnet culturel





Cinéma


Quoi ?  «Inland» de Tariq Teguia. Où ? Au CinemaAfricArt. Quand ? Ce soir à partir de 18h30.
Alors qu’il vit en quasi reclus, Malek, topographe, accepte une mission dans une région de l’Ouest algérien. Il est chargé des tracés d’une nouvelle ligne électrique devant alimenter des hameaux enclavés des monts Daïa, une zone terrorisée il y a à peine une décennie par l’islamisme. Un jour, une clandestine venue d’Afrique noire vient se réfugier chez lui.
Quoi ? « Des vacances malgré tout... » de Malek Bensmaïl. Où ? Au CinemaAfricArt. Quand ? Ce soir à partir de 21h00.
En 2000 Kader Kabouche, émigré en France depuis 1964, retourne avec sa femme et ses enfants dans son village d’Algérie, où ils ne sont plus allés depuis 15 ans. Les retrouvailles chaleureuses n’effaceront pas les déconvenues, les énervements et les interrogations…
Quoi ? «Indigènes » de Rachid Bouchareb. Où ? A l’ Alhambra à La Marsa. Quand ? Jusqu’au 27 janvier.
En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre «indigènes», soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique. Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassin, réputés pour leur courage, sont envoyés en première ligne. Argent, amour pour la France ou pour l’armée française, foi en la liberté et l’égalité, leurs motivations divergent pour un même combat, libérer la France, les armes à la main.


Exposition


Quoi ? Exposition collective « SEXyART 2 ». Où ? A l’espace El Teatro. Quand ? Jusqu’au 18 janvier.
Après le succès de la première expérience, l’Espace El Teatro abrite, pour cette période, une nouvelle exposition de groupe multidisciplinaire sur le même thème : le SEXE dans l’appréciation, la sensibilité, la vision et les limites de nos artistes contemporains les plus en vue. Cette exposition vient suite au succès de l’exposition « SEXyART » qui a eu lieu l’année dernière dans le même espace.
Quoi ? « Collectif Blanc ». Où ? A l’Espace « Le 14 ». Quand ? Jusqu’au 29 janvier.
Blanc
Mon tyran
Mon ami désespérant
Qu’il est dur de te côtoyer, mon néant!!
C’est aussi grâce à toi que l’écrivain écrit
Que le peintre nous emmène dans une autre dimension
Que tout cela peut disparaître derrière un coup de blanc
De ta couleur, les hommes peuvent créer une mémoire pour demain »
En partant de ce blanc, les artistes créent l’émotion et exposent à l’Espace « Le 14 »


* S.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com