Rapatriement hier de la dépouille de Hédi Annabi: Dernier hommage à un véritable citoyen du monde





Le gouvernement tunisien, l’ONU, la FAO, le PNUD et, bien sûr, sa famille, étaient représentés, hier, à Tunis-Carthage et à Bizerte pour rendre un dernier hommage à Hédi Annabi.
Cette présence dénote le profil multidimensionnel de la personne. La tristesse sur les visages marque la douleur de perdre un être cher avec qui on a partagé des moments inoubliables de la vie.
Feu Hédi Annabi a côtoyé d’une manière ou d’une autre ceux qui étaient là. M. Kamel Morjane, ministre des Affaires étrangères a travaillé, lui aussi, dans les organismes de l’ONU (HCR). M. Alain Le Roy, secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix est sur un parcours similaire à Hédi Annabi.
Tous les organismes relevants du gouvernement tunisien et de l’ONU ont croisé ce «citoyen du monde» en Tunisie ou lors de ses missions au Rwanda, au Cambodge ou dans les bureaux de l’ONU. Leurs représentants repassaient hier, en mémoire, «cet homme de conviction et ce combattant infatigable», termes prêtés à M. Kamel Morjane. Quant à M. Alain Le Roy, il se rappelait cet homme qui ne «rechigne pas à la tâche».


Moment solennel
L’émotion et la tristesse étaient sur tous les visages lorsque le cercueil de Hédi Annabi, enveloppé d’un drapeau de l’ONU, a été descendu de l’ambulance par une unité de l’armée tunisienne. Les éléments de l’unité ont changé le drapeau de l’ONU par un drapeau tunisien et transporté le cercueil du défunt devant la délégation présente à l’aéroport de Tunis-Carthage. Le drapeau de l’ONU a été remis au frère du défunt et une Fatiha a été récitée à la mémoire de Hédi Annabi.
Le cercueil a ensuite pris la direction de Bizerte où une cérémonie religieuse s’est tenue au domicile familial du défunt.


* Mourad SELLAMI


Inhumation aujourd’hui à 11h


Les funérailles de feu Hédi Annabi se tiendront, aujourd’hui à 11h, au cimetière du Jellaz à Tunis. Le cortège funèbre quittera ce matin le domicile familial à Bizerte pour se diriger vers Tunis.


* M.S.


Biographie


Hédi Annabi est né le 4 septembre 1943 à Bizerte. Il a poursuivi ses études primaires et secondaires dans sa ville natale avant de faire des études supérieures multidisciplinaires, au terme desquelles, il obtient un diplôme en sciences politiques de l’Institut d’études politiques de Paris, un diplôme en langue et littérature anglaise de l’Université de Tunis et un diplôme en relations internationales de l’Institut des hautes études internationales de Genève.
Il a commencé sa carrière diplomatique au ministère des Affaires étrangères tunisien où il était conseiller diplomatique auprès du Premier ministre, Hédi Nouira, avant d’être nommé en 1979 à la tête de l’Agence Tunis Afrique Presse.
Il a rejoint l’Organisation des Nations unies en février 1981 en tant que principal officer au bureau du représentant spécial du secrétaire général pour les affaires humanitaires en Asie du Sud-Est avant d’être nommé directeur de ce bureau.
Entre 1982 et 1991, il a été étroitement associé aux efforts de l’ONU pour parvenir à un accord politique en Cambodge, avant de rejoindre le département des opérations de maintien de la paix (DPKO) en 1992 où il a occupé le poste de directeur de la division Afrique entre 1993 et 1997.
Hédi Annabi a été nommé le 28 janvier 1997 en tant que sous-secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix. Il a occupé ce poste jusqu’en 2007 lorsqu’il a été chargé de représenter le secrétaire général des Nations Unies dans le cadre de la mission de stabilisation en Haïti (MINUSTAH). Poste qu’il occupait à son décès à Port-au-Prince, suite à un tremblement de terre.
Feu Hédi Annabi est marié à une française. Il n’a pas d’enfants.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com