Génèration «Mizoued»





Devenir un chanteur de musique populaire, «Mezoued», est, aujourd’hui, la voie la plus courte pour devenir une star et figurer dans toutes les émissions télévisées et radiophoniques. Pis ! On écoute nos animateurs vanter les charmes et les talents de ces chanteurs, leur attribuant des qualifications et des adjectifs comme s’ils parlaient de Sabeh Fakhri, Mohamed Abdelwahab, Hédi Jouini ou encore de Ali Riahi. Pis encore ! Même nos comédiens et metteurs en scène ont choisi de se convertir en chanteurs de «Mezoued». Nos sportifs aussi. Une musique qu’on impose au détriment de tous les goûts comme si on cherchait à tout standardiser. Pour les autres genres musicaux, nos animateurs semblent être indifférents comme s’ils programmaient des musiques provenant d’une autre planète. Alors, un peu de respect pour les autres goûts, pour les artistes qui font de belles choses, essayant de progresser contre vents et marées !


* I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com