Avocats – Assemblée générale du Fonds social : Un avant-goût de campagne électorale ?





Le fonds social des avocats tient aujourd’hui son assemblée générale extraordinaire convoquée par son président, le Bâtonnier Me Béchir Essid.
Eu égard à l’atmosphère régnant ces dernières semaines dans la corporation, la portée de cette réunion dépasse le cadre des thèmes spécifiques au fonds social. En effet, et au-delà de l’ordre du jour, portant sur le bilan de l’action de ce fonds, les débats ne sauraient ignorer la situation générale de la profession, d’autant plus qu’il s’agit d’une année électorale. Les élections du Conseil de l’ordre des avocats et du bâtonnier se tiendront en juin prochain et chaque candidat essaie de renforcer son assise.
Par ailleurs, cette assemblée générale a déjà fait couler beaucoup d’encre, allant même jusqu’à l’introduction d’une action en justice par Me Mohamed Hédi Laâbidi pour l’annuler. En plus, la trésorière du fonds social, Me Saïda Akremi, a décidé de la boycotter, considérant que Me Essid «n’a pas fait preuve de sens collégial dans la gestion du fonds social» et qu’elle «ne saurait assumer une telle gestion».
Les observateurs considèrent que ces différends ne sont que l’expression extérieure d’une campagne électorale anticipée, tout comme la décision prise par la section de Tunis du conseil de l’ordre, il y a deux mois, concernant la participation des avocats aux émissions télévisées.
Les enjeux
Tous les intervenants dans la corporation considèrent que cette assemblée générale servirait de baromètre pour les différents clans de la corporation. «Elle permettrait d’évaluer le degré de soutien dont jouit le bâtonnier, Me Essid, dans la corporation», a souligné un avocat se disant indépendant.
D’autres avocats ont expliqué que «Me Essid a intérêt à clore le dossier du fonds social dès maintenant pour que cela ne serve plus de cheval de bataille pour ses concurrents au bâtonnat dans les mois à venir. Il veut faire toute la lumière sur cette question et c’est ce qui explique son coup de force».
Les milieux de la profession pensent que «les autres candidats vont plutôt camper au banc des observateurs en animant la polémique sur la manière de gérer le fonds social par Me Béchir Essid pour réduire ses chances de reconduction».
Rappelons qu’à ce jour, quatre avocats ont déjà annoncé leur intention de se présenter au bâtonnat. Il s’agit de l’actuel bâtonnier, Me Béchir Essid, du président de la section de Tunis, Me Abderrazk Kilani, du secrétaire général du Conseil de l’ordre, Me Mohamed Hédi Triki et de Me Slah Chekki.
L’assemblée générale du fonds social des avocats n’est finalement qu’une manifestation qui va jeter de la lumière sur la situation dans la corporation.


Mourad SELLAMI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com