Mahdia : Les ébats de la mort





Elle a tout imaginé, sauf que son amant trouve la mort en pleins ébats amoureux. Pis encore, le drame s’est produit dans une voiture et rapidement la nouvelle a fait le tour de la capitale fatimide, où on ne rigole pas avec l’honneur…
A bien analyser le statut social de la principale protagoniste dans cette affaire, l’on s’interroge si réellement elle ne souffre pas d’un manque affectif. Sinon comment justifier son comportement qui l’a conduite vers la décadence? Il faut dire qu’après avoir obtenu un diplôme universitaire de couture et stylisme elle a intégré une unité de prêt-à-porter destinée à l’exportation et gérée par un homme d’affaires d’origine italienne. Ce dernier âgé de soixante ans est rapidement tombé amoureux de la nouvelle recrue qui venait tout juste de convoler en justes noces avec un jeune homme de la région. A trent-deux ans, la technicienne n’a pas mesuré apparemment la gravité d’une telle relation, puisqu’elle n’a pas hésité à répondre positivement aux avances de son patron. Et si les deux amants avaient réussi à garder secrète leur liaison, ils n’ont pas pu en revanche échapper à la fatalité puisqu’ils ont été découverts dans des circonstances dramatiques et étranges. C’est qu’au milieu de la semaine dernière, les deux tourtereaux ont décidé d’aller faire un petit tour à bord d’une voiture à quelques encablures de la ville de Mahdia. Entre-temps, l’amant a eu envie d’avoir un rapport sexuel avec sa maîtresse. Ils se sont alors, allongés sur la banquette arrière. Coup de théâtre, au beau milieu de l’acte, l’amant épuisé, succomba à une crise cardiaque, à la grande surprise de la technicienne. Celle-ci prise de panique, a retrouvé tout de même ses esprits et réussi à se dégager du corps de la victime. Elle l’a dès lors rhabillée, prenant la sage décision d’informer les autorités de ce qui s’est produit. Les médecins ont conclu à une mort due à une crise cardiaque après avoir soumis le corps de la victime à une autopsie. La jeune dame qui a reconnu avoir eu des rapports sexuels avec la victime a été arrêtée en attendant la fin de l’enquête. Son sort est entre les mains de son époux à qui revient le droit de la poursuivre devant la justice.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com