Banlieue Sud : Concubinage quand tu nous tiens !





Finalement, elle pouvait recevoir confortablement son amant, d’autant plus qu’elle s’est débarrassée de celui qui la gênait le plus, à savoir son mari…
A chaque fois qu’il voulait garer sa voiture, il trouvait que sa place dans le parking était déjà prise. Un visiteur qui se rendait fréquemment chez sa voisine ne se gênait guère de stopper son véhicule là où il ne le fallait pas. A la longue, le voisin, irrité par ce comportement, est allé se plaindre auprès de sa voisine. Coup de théâtre, celle-ci a méchamment répondu au plaignant, lui conseillant d’aller chercher ailleurs un abri pour sa voiture. C’est ainsi que le voisin s’est adressé au responsable du syndic de la cité afin de trouver une solution à son problème. Malgré l’intervention de ces responsables, la voisine n’a voulu rien entendre, refusant de régler cette affaire à l’amiable. Dès lors, le plaignant s’est dirigé vers le poste de police pour porter plainte… Le hasard fait parfois bien les choses puisque l’agent qui a été chargé de transmettre la convocation à la voisine, connaissait bien son visiteur, à savoir l’homme à l’origine de l’éclatement de toute cette affaire. L’agent de police savait qu’il était marié et connaissait bien sa femme. En aucun cas, en effet, il ne pouvait s’agir de la voisine. Du coup, l’agent a mené sa petite enquête pour comprendre finalement que la dame en question n’était autre que la maîtresse du bonhomme. Interrogée, la voisine n’a pas pu nier la nature de sa relation avec son visiteur, avouant qu’elle entretenait des rapports un peu spéciaux avec lui. Suite à quoi, tous les deux ont été inculpés de cohabitation conjugale sans contrat de mariage.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com