C.A.B. 3 – J.S.K. 2 : Une victoire à l’arraché





En s’imposant à domicile contre la JSK, le CAB a redonné le sourire à ses supporters et fait éloigner le doute qui s’était installé après les deux dernières défaites consécutives.
Bien que les 22 acteurs de cette rencontre aient joué sur une pelouse trempée et très glissante qui les a beaucoup gêné, on a assisté à une belle partie qui nous a réchauffée avec les cinq buts marqués. Dès le coup d’envoi la JSK s’est portée a l’attaque par l’intermédiaire de Missaoui mais son tir fut contré par le gardien Ben Mustapha. Le ton était donné. On a assisté à des duels et des marquages directs (Hadj Mabrouk - Missaoui, M’Barki - Jabeur) et pour l’attaque du CAB entre le duo Chéhoudi, Ben Salem et les défenseurs Ouerghi et Moumba.
Tout au long de la première période, les locaux furent les plus entreprenants mais la précipitation et la lourdeur du terrain les ont empêchés de convertir en but les occasions créées. Les visiteurs qui se cantonnaient le plus souvent en défense, ont laissé le champ libre aux Bizertins qui n’ont cessé de se porter en avant. Mais les Cabistes finiront par trouver le chemin des filets, lorsque sur un centre parfait de Hadj Messaoud, Chéhoudi d’une belle détente trompa le gardien Ben Rejeb resté sans réaction.
La seconde période, et alors que l’on pensait que le CAB était sur les rails, un mauvais renvoi de M’Barki vers Sylla fut intercepté par Helali (qui venait d’être incorporé) qui ne trouva aucune peine à lober le gardien du CAB et rétablir l’équilibre. Après cette égalisation le carton rouge reçu par le Kairouanais Moumba pour somme d’avertissements a désorganisé la défense aghlabite. Ceci a aidé les coéquipiers de Hichri qui monopolisaient le ballon mais la pelouse très glissante les empêchait de développer leur jeu. Le repli des protégés de M’rad Mahjoub leur a laissé le champ libre, ce qui a permis à Mamadou qui a remplacé Aouini de tromper Ben Rejeb d’un tir à ras de terre des 30 mètres. Le CAB aurait pu réussir le K.O par Ben Salem, mais après avoir effacé le gardien adverse, son tir frôla le poteau .
La JSK n’abdique pas, et suite à une énorme bévue du gardien bizertin qui renvoie mollement un ballon facile, Helali intercepte la balle et d’un tir tendu égalise pour la seconde fois malgré la tentative de Hichri. Mais les dieux du stade ont montré pour la seconde fois le chemin des filets à Chéhoudi, qui d’un tir anodin des 25 mètres, tripla la marque pour les Jaune et Noir et a permis au CAB de remporter les trois points de la victoire. Malgré l’état du terrain on a assisté à un très joli chassé-croisé avec deux doublés( Chéhoudi pour le CAB et Hélali pour la JSK) et un bon ensemble bizertin qui ne cesse de progresser et a trouvé en la personne de Hadj Mabrouk le latéral gauche tant attendu .


Lotfi OUAKAD




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com