E.S.T: Retour de flamme





La course étant composée d’étapes, de virages et de montées, l’EST vient de réussir le tournant de Sfax avec panache en attendant d’autres.


C’est que la course vers l’Eldorado est longue et semée d’embûches. A l’Espérance, après une période grise en raison de plusieurs blessures, absences de joueurs-cadres ou de méforme vient de réussir, après le rendez-vous de mercredi face à l’USM, un virage annoncé comme difficile dimanche à Sfax face à un CSS en appel.


Il faut dire aussi, qu’avec le temps, le champion sortant a récupéré Msakni, a retrouvé le meilleur Eneramo et commence à trouver en la personne de Roger un élément-clé à l’entrejeu. Et quand l’animation offensive va, tout va à l’Espérance. Cinq buts marqués en deux rencontres annoncées comme difficiles pour porter le total des goals marqués à quarante trois, démontrent, si besoin est, que l’attaque représente le point fort de l’équipe.


Bien sûr, le club sang et or donne l’impression de retrouver progressivement ses meilleures sensations, mais il est appelé aussi à garder les pieds sur terre, car rien n’est encore acquis et l’équipe continue à connaître certains problèmes derrière avec cette recherche inachevée d’un gardien de but «assurance tous risques» (Ben Chérifa est le quatrième de la liste cette saison) et quelques hésitations au niveau de la couverture et du repli. Les Ben Amor, Ben Youssef, Derbali et Chammam font de leur mieux et le jour où l’équipe retrouve tout son équilibre, on pourra attester que celle est réellement sur orbite. A commencer peut-être par samedi où l’Espérance retrouve à Radès un vieux rival, l’Etoile. Un ensemble rajeuni, en pleine retructuration mais toujours capable de sortir le grand jeu.


Ainsi, le leader aura à passer un nouvel examen après celui de Sfax. Avec le retour de Darragi, la forme du Duo Msakni-Eneramo, les hommes de Benzarti semblent bien partis pour signer un nouveau succès. Le retour aux entraînements est programmé pour cet après-midi après le repos observé hier. Le moral est bon, l’affaire du duo Derbali-Abdi est classée et l’histoire des blessures est oubliée. Pour l’heure, seul Naouara est en pleine convalescence.


C’est dire que l’Espérance aborde ce sommet de la 19e journée de la L1 avec toutes les cartes en règles. Le duel de samedi promet bien des étincelles.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com