Un client fictif pour détourner 600 mille dinars





C’est tout à fait par hasard qu’il a découvert la faille susceptible de lui faire gagner beaucoup d’argent. Seulement, il lui fallait trouver un complice pour l’aider dans cette aventure assez risquée…
Il y a quelques mois, le chef de service chargé de la comptabilité dans une entreprise privée de la place est tombé malade. Alors pour le remplacer, la direction générale avait décidé de nommer l’un de ses jeunes employés à la tête dudit service. C’est le genre de promotion qui fait rêver plus d’un. Il faut dire que rapidement le jeune chef de service a compris les règles du jeu en maîtrisant les ficelles de sa profession. Seulement au lieu d’en faire bon usage, il a décidé d’en tirer profit, quitte à commettre l’irréparable. Il y avait en effet un important portefeuille clients à la disposition du nouveau chef de service.
Chacun de ces clients possède un compte qui tire son importance du volume des transactions qu’il a contractées avec l’entreprise. C’était, cependant, assez facile pour créér des comptes et les activer sans prendre l’aval de la direction générale. Et c’est à ce niveau que le nouveau chef de service a décidé d’agir. Encore faut-il trouver un complice pour constituer un dossier en son nom et lui ouvrir ainsi un compte. Bien évidemment, les opérations qui allaient alimenter ce compte ne sont que des opérations fictives destinées à renflouer directement les poches du jeune chef de service et son complice. Après mûre réflexion, il ne tarda pas à fixer son choix sur l’un de ses amis qui dispose du profil adéquat pour ce genre d’activités douteuses.
Tiré toujours à quatre épingles et le langage bien soigné, on le prenait la plupart du temps pour un homme d’affaires ou un haut cadre. Il se présenta, dès lors, au siège de l’entreprise et émit son désir de devenir un de ses clients. Il présenta un dossier que le chef de service traita avec tout le sérieux nécessaire. C’est qu’il voulait éloigner les doutes et les soupçons. Rappelons que les deux hommes se sont mis d’accord d’avance pour que personne ne sache qu’ils sont de vieilles connaissances.
Finalement, le dossier fut accepté et le complice devint un client de l’entreprise. Il réussit à gagner la confiance de la direction générale de la société puisque en un laps de temps ? très court, il a passé plusieurs commandes assez importantes. En vérité, notre client ne faisait que s’approvisionner en marchandises avant d’aller les écouler sur le marché à des prix largement inférieurs à leur valeur réelle. Ainsi, le nouveau chef de service pouvait lui accorder des facilités de paiement et même de passer, en son nom, des commandes fictives.
Dès lors, il empocha les montants des dites transactions et les partagea avec son complice. En tout et pour tout, les deux hommes ont réussi à détourner plus de six cent mille dinars. Ce trou dans la comptabilité a été découvert suite à un contrôle de routine des registres tenus par le chef de service. En comparant les stocks aux résultats de l’exercice, les enquêteurs ont pu découvrir le pot aux roses.
La direction générale de la société a immédiatement saisi les autorités qui ont décidé l’ouverture d’une information judiciaire. Les deux suspects ont été ainsi arrêtés. Lors de leur interrogatoire, ils se sont jeté les responsabilités avant de se rétracter et avouer les faits. Ils ont été inculpés de détournement de fonds, de complicité, de faux et usage de faux et d’abus de confiance.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com