Jemaâ la bourde !





Deux faits marquants ont caractérisé le dernier week-end de nos «Européens»: la réaction orageuse de Jemaâ et le retour-délivrance de Chikhaoui.
Quelle mouche a piqué Issam Jemaâ pour qu’il jette aussi véhémenteusement son maillot et refuse de serrer la main de son entraîneur ? C’est la déplorable scène dont l’international tunisien s’est rendu coupable quand, à la 62’ du match Lorient-Lens (1-0), il fut remplacé par un coéquipier lensois. Et même si son coach a apporté un bémol à ce geste en prétextant une «réaction à chaud», cet écart de conduite demeure aussi répréhensible qu’injustifiable. Et dire que le joueur était bien parti pour remporter le titre du meilleur joueur du mois au FC Lens. Frivolité gratuite quand tu nous tiens !
Retour rassurant de Chikhaoui
Il a, enfin, rehaussé les crampons, dans le cadre d’un match officiel. Il s’agit, bien évidemment, de Yassine Chikhaoui. Après la série noire de ses blessures à répétition, le Zurichois a effectué un retour doublement gagnant, à la lumière de la victoire de son équipe, pourtant à l’épreuve du déplacement, face au FC Aarau (3-1) et de sa belle prestation pour le peu de temps qu’il a joué (7’). Un talent à l’état pur auquel nous souhaitons une totale extériorisation.
Messieurs 90’
Des joueurs évoluant l’intégralité d’un match, il en existe, fort heureusement. A l’instar de Yahia et de… Kasraoui, au profit du FC Lens, mais le premier sur terrain, générant comme à l’accoutumée les meilleures impressions et le second, dans la guérite, en tant que gardien remplaçant. Dans ce même ordre d’idées, il y a lieu de citer Ben Saâda qui a efficacement contribué à la victoire de son équipe OGC Nice, beau vainqueur du Mans en déplacement (0-1). Toujours en championnat de France, mais inversement cette fois-ci, le sociétaire de Valenciennes, Ben Khalfallah, a joué lui aussi, la totalité du match, mais à la clé, une défaite à domicile face à Rennes (0-2).
Dans ce club restreint des joueurs à 90’, il y a aussi l’infortuné Hagui dont l’équipe, l’Eintracht Francfort, a été défaite à Hanovre (2-1).
Ben Achour à l’entame,
Nouioui à la conclusion
Deux joueurs ont fait, quant à eux, le chemin inverse. C’est ainsi que le sociétaire de Malaga, Ben Achour, a débuté le match et a été remplacé à la 68’, avec à la clé, une défaite face à Alméria (1-0). Le joueur de Déportivo La Corogne, Nouioui, pour sa part, est entré à la 79’, prenant part à la belle parité arrachée sur le difficile terrain du FC Séville (1-1).
Sayeh, à partir de la guérite
Il brûlait d’envie de prêter son concours à ses camarades, mais il a dû, à son corps défendant, suivre le match à partir du banc des remplaçants. Avec, à la fin, un goût d’inachevé, à la lumière de la frustrante parité de son équipe, Montpellier, face à Auxerre (1-1), un résultat qui prive les Montpellierains de virer provisoirement en tête, après le nul de Bordeaux à Monaco.



Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com