C.S.H.L : Les Verts dans le vert





Rien n’est encore joué. Malgré la marche positive du CSHL et la victoire enregistrée face à un adversaire direct, EGSG, la vigilance est plus que jamais recommandée.
Plus que la moitié des équipes de la Ligue I se sentent plus ou moins menacées et ne sont pas prêtes à baisser la garde. De ce fait, et malgré le bon parcours des Hammam-Lifois, lors de cette phase retour (3 victoires et 3 nuls), l’ensemble doit garder la tête froide et ne pas se laisser aller à l’euphorie.
Gérard Buscher, l’entraîneur hammam-lifois, tarit d’éloges sur son équipe et ses joueurs mais pense que le chemin du salut est encore semé d’embûches. Ce réalisme du technicien numéro 1 de l’équipe, déteint sur ses joueurs qui réalisent qu’ils sont en train de faire ce qu’il faut pour sauver leur place en Ligue I, mais que le chemin est encore long pour y arriver.
C’est pour cette raison que la rigueur et la discipline doivent être présentes à tout moment dans leur prestation, afin de concrétiser leur objectif. Ces vertus premières ont failli être oubliées, cette semaine contre l’EGSFG, après le troisième but réalisé par Khlifa. Alors que les Banlieusards du Sud croyaient, à tort, que les dés étaient jetés et que la partie était jouée, les Gafsiens se ruèrent à l’attaque et réussirent à réduire le score. Ce fléchissement des locaux, en fin de partie, est à méditer, car il faillit leur coûter cher.
Ce comportement est à bannir de l’évolution de l’équipe si elle veut poursuivre sa route avec quiétude, car une aussi grande légèreté pourrait, non seulement provoquer de grandes désillusions, mais pourraient lui jouer de vilains tours à un moment crucial de la compétition.
Le CSHL a encaissé deux buts contre l’EGSG plus que ceux «pris» dans les cinq précédentes rencontres. Cela prouve que la suffisance ne mène nulle part et que l’humilité est plus que jamais de mise pour pouvoir travailler dans la quiétude.


Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com