C.A : Tout pour récupérer Mouihbi





A vingt-quatre heures de leur premier match face à la J.S.Kabylie, les Clubistes semblent prêts malgré quelques incertitudes...
Tout d’abord, il fallait résoudre l’énigme du gardien de but. Seuls Nefzi et Dekhili sont inscrits sur la liste de la CAF et ils étaient tous les deux blessés. Ce n’est qu’au cours de cette semaine qu’ils ont repris le travail avec le groupe normalement. A présent, c’est au préparateur physique et à Boubaker Zitouni de faire le nécessaire pour les remettre en condition.
Ah, ce flanc droit...
Pierre Lechantre ne manque pas de problèmes au niveau de la manœuvre offensive avec une équipe qui peine à assurer une moyenne d’un but par match en championnat. C’est trop peu et tout le monde en est conscient sans parvenir à trouver la bonne formule salvatrice. Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que Melliti, l’un des joueurs les plus en forme ces dernières semaines, se voit obligé de sauter le match aller contre les Algériens pour avoir écopé un second carton jaune contre le Sahel Nigerien au tour précédent. Du coup, le coach clubiste se trouve sans réelles solutions pour titulariser un autre joueur capable d’animer comme il se doit le côté droit. Messaâdi, repêché face à l’ESZ n’a pas convaincu et, du coup, on lorgne du côté de Mouihbi qui, lui, s’entraîne régulièrement avec ses coéquipiers mais avec une certaines prudence. D’après le staff médical, sa blessure fait partie du passé et il est actuellement opérationnel.
Alors, va-t-on le revoir occuper le côté droit et soutenir la paire Dhaouadi-Akrout ? Ça dépendra de son état physique, mais également de son mental pour pouvoir évoluer sans craintes de rechute. Mouihbi n’a pas été épargné par les blessures qui ne font que se succéder et il devient, depuis quelque temps, angoissé par l’éventualité d’en contracter d’autres. Il faut le comprendre, mais surtout le convaincre qu’il est bien à présent et que l’espace de deux ou trois matches, il retrouvera toutes ses sensations.
Pour revenir au match de demain, il est utile de rappeler que Lechantre va opter pour le même 4-2-3-1 appliqué avec plus ou moins de réussite à Zarzis. Il s’agit d’une tactique offensive capable de valoir au Club Africain une belle sortie et un score rassurant avant de mettre le cap sur l’Algérie.
A vrai dire, l’indigence offensive des Clubistes n’est pas tributaire des schémas tactiques du coach et l’équipe est en train de produire un volume de jeu impressionnant à chacune de ses sorties. Ce problème touche probablement la sérénité des joueurs, surtout les attaquants qui se remettent à douter à chaque fois que les filets se referment devant eux. Contre la JSK, l’objectif sera de marquer le maximum de buts sans en encaisser. Ça ne sera pas aussi facile que ça, mais l’expérience du groupe en compétitions africaines (Nefzi, Souissi, Dhaouadi, Sellami, Mouihbi, Ben Yahia, Alexis, Boujelbène, Otorogo...) lui sera très utile pour espérer réaliser un bon résultat à El Menzah. Dans le camp clubiste, on y croit et on lit cette détermination sur le visage des joueurs. Ils savent qu’une bonne sortie, demain face aux Algériens, leur donnerait des ailes pour terminer très fort la saison. On ne peut que leur faire confiance.



Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com