Genève prêt à verser des indemnités





Les autorités du canton de Genève sont prêtes à verser une indemnité au fils du leader libyen Hannibal Kadhafi en dédommagement de la fuite vers un journal genevois des photos d’identité judiciaire prises à l’occasion de son arrestation en juillet 2008, a annoncé la télévision suisse.
Les autorités genevoises espèrent que ce geste permettra de contribuer à la détente des relations entre Tripoli et la Suisse qui traversent une grave crise depuis l’arrestation en juillet 2008 dans un palace de Genève d’Hannibal Kadhafi et de son épouse après une plainte pour de prétendus mauvais traitements de deux de leurs domestiques.
Un porte-parole du gouvernement du canton de Genève de même que Me Charles Poncet, l’avocat à Genève du fils du leader libyen, ont refusé tout commentaire quelques heures avant une réunion de l’exécutif cantonal.
Dans un mémoire juridique daté du 16 mars montré par une chaîne publique de la télévision suisse, le canton de Genève accepte d’endosser la responsabilité de la fuite des photos prises par la police, de face et de profil d’Hannibal Kadhafi.
La détention pendant deux jours d’Hannibal Kadhafi et de son épouse avant leur libération sous caution a provoqué une série de mesures de représailles entre la Suisse et la Libye, dont l’arrestation de deux hommes d’affaires suisses à Tripoli.
Les clichés avaient été publiés en septembre 2009 par le quotidien La Tribune de Genève, envenimant encore la rancœur de la famille Kadhafi contre la Suisse, selon des sources diplomatiques.
Dans leur mémoire adressé à la justice, l’exécutif du canton de Genève «admet sa responsabilité, au motif que les photographies de M. Hannibal Kadhafi n’auraient pas dû parvenir à la Tribune de Genève» et autorise le Tribunal à allouer au fils du dirigeant libyen une «équitable indemnité».
Les autorités de Genève demandent par ailleurs à la justice de déterminer la part des indemnités que devrait payer le journal en fonction de sa responsabilité.
En revanche, les autorités genevoises ont toujours refusé de présenter des excuses pour l’arrestation d’Hannibal Kadhafi et de son épouse en arguant de l’indépendance de la justice.



Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com