Le massacre de Srebrenica, une page sombre de l’Histoire





Massacre de Srebrenica, également connu sous le nom de Génocide de Srebrenica désigne le massacre d’environ 8 000 hommes et jeunes hommes Bosniaques, aussi appelés Musulmans, dans la région de Srebrenica en Bosnie-Herzégovine par des unités de l’Armée de la République serbe de Bosnie (VRS) sous le commandement du général Ratko Mladić pendant la Guerre de Bosnie-Herzégovine en juillet 1995. En plus des unités de la VRS, une unité paramilitaire de Serbie, les Scorpions ont participé au massacre.
Le massacre de Srebrenica est qualifié de « pire massacre commis en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ». En 2004, le massacre a été qualifié de génocide par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) dans le jugement de Theodor Meron. En février 2006, la Cour internationale de justice a confirmé cette qualification.
Bien que les victimes soient principalement des hommes et des jeunes garçons, les femmes et les enfants ayant été évacués en cars vers les lignes bosniaques, on y compte aussi des adolescents de moins de 15 ans et des vieillards de plus de 65 ans, un bébé ferait aussi parti des victimes. La liste préliminaire des personnes disparues compte 8 373 noms, elle inclut 500 noms de personnes qui avaient moins de 18 ans, plusieurs dizaines de femmes et quelques jeunes filles. En 2008, plus de 5 600 victimes ont été identifiées par leur ADN et 3 215 victimes ont été inhumées au mémorial de Potocari.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com