Les Cigognes reprennent leur envol





O.B. 2
C.S.H.L. 1


L’OB était dos au mur et devait impérativement s’imposer pour ne pas compliquer sa fin de saison.
Finalement, ce fut une victoire inespérée, réalisée dans le temps additionnel.
Pourtant, les deux formations ont mis beaucoup de temps pour entrer dans la rencontre et adoptèrent une attitude très prudente durant la première période surtout.
Camara et Soltani dans le camp de l’OB tentèrent des incursions et parfois des tirs de loin mais leurs tentatives furent loin d’être dangereuses pour une défense hammam-lifoise vigilante. Chez les visiteurs, Saber Khelifa fut très remuant et donna le tournis à la défense béjaoise. L’attaquant des Verts était tout près d’ouvrir le score mais Nefzi s’interposa et renvoya un tir cadré. Akram Maâtoug ne fut pas plus chanceux après une série de dribbles se présenta face à Nefzi et encore une fois le keeper béjaois excella et sauva sa cage. L’animation des Banlieusards sur le terrain fut axée essentiellement sur les contres rapides et obligea Belhout à changer de stratégie. En effet, le coach béjaois fit sortir Ali Derbali et lança Mombley constant. Ce changement allait porter ses fruits quelques minutes plus tard, car les attaques béjaoises se multiplièrent. Un corner bien botté par Sabeur M’hamedi et Nidhal Nefzi dans l’axe mit le compteur en marche pour les Béjaois d’un joli heading (1-0).
Et alors qu’on s’attendait à une domination béjaoise, les visiteurs égalisèrent par l’intermédiaire de Saber Khlifa suite à une bévue de Nefzi. Marzouki exécute un coup franc, Nefzi sort de sa cage et Khlifa égalisa d’un heading imparable (1-1).
Durant la deuxième période les 2 entraîneurs firent des changements. A l’OB Charley remplaça Mehdi Harb et le jeune Chady Amri suppléa Soltani. Dans le camp hammam-lifois, Slama suppléa Haddad et Ltifi remplaça Buscher.
Le jeu devint plus ouvert et les Banlieusards étaient à maintes reprises tout près du deuxième but mais ratèrent des occasions faciles. Maâtoug et Ltifi eurent le but au bout des crampons, mais sans réussite.
Alors qu’on jouait dans le temps additionnel, les Béjaois doublèrent la mise à la suite d’une action analogue à celle qui amena le but d’égalisation des Hammam-Lifois.
Un coup franc bien botté par M’hamedi, Nidhal Nefzi de la tête trompa Zitouni (2-1) et réchauffa les gradins de l’OB. Une victoire venant au bon moment pour les Béjaois qui mirent fin à une série de revers et de contre-performances inquiétantes.


YOUSSEF




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com