Siliana : Dénoncée par une vache !





Le soleil venait tout juste de se lever, en ce premier mardi du mois de juillet de l’an 2009. Comme à l’accoutumée, ce paysan originaire d’une localité rurale relevant du gouvernorat de Siliana, s’est rendu à l’étable afin de relâcher les bêtes et de les conduire vers le pâturage. A sa grande surprise, il découvrit qu’une vache manquait à l’appel. Il faut dire qu’une vache constitue, dans ces régions reculées du Nord-Ouest, une véritable fortune. L’on comprend ainsi la grande déception et la tristesse de ce petit éleveur ne vivant que de ce que rapportait justement cette petite affaire d’élevage. Il alerta immédiatement son épouse avant d’aller faire le tour des marchés de vente de bétail. Il pensait que, le ou les voleurs, allaient se presser de se débarrasser de la vache en la vendant rapidement et à n’importe quel prix. Effectivement, son intuition ne l’a pas trahi. Il a retrouvé sa vache embarquée à bord d’une camionnette dont le propriétaire est un agriculteur qui venait d’acheter la bête à un jeune homme de la région. Il lui était facile de connaître l’identité du vendeur puisque son nom était enregistré sur le registre tenu par le commis principal chargé de la gérance du marché. La victime n’hésita pas le moindre instant à alerter les agents de la garde nationale lesquels ont pu arrêter le suspect alors qu’il sirotait un café à quelques mètres du souk. Conduit au poste, le jeune homme reconnut avoir vendu la dite vache, mais il s’est étonné du fait qu’il soit arrêté. Le suspect déclara en effet être le propriétaire de la bête en question et qu’il était donc libre d’en faire ce que bon lui semble. Face à ce casse-tête, les agents décidèrent alors de confronter les deux protagonistes dans cette affaire, à savoir le vendeur et l’éleveur. Coup de théâtre, le suspect fit des révélations d’une extrême gravité. Il déclara que la vache était en réalité la propriété de sa mère qui n’est autre que l’épouse de l’éleveur. En voulant savoir davantage, les enquêteurs ont découvert que le suspect était le fils de l’épouse né d’une aventure extraconjugale et qui remonte à vingt ans plus tôt. A cette époque, l’épouse a connu un autre homme et dans un moment de faiblesse, s’est donnée corps et âme à son amant, tombant au passage enceinte. Elle accoucha d’un nouveau-né que le père avait décidé de garder en lui cachant la vérité. Il a fallu patienter vingt ans pour qu’il lui dévoile la véritable identité de sa mère. A partir de ce moment, l’enfant illégitime devenu homme a décidé de se venger d’elle. Il créa cette diversion afin d’attirer les soupçons vers lui. Il savait qu’il allait être arrêté et c’est ce qu’il voulait pour dévoiler toute l’affaire aux autorités. Toujours est-il que les événements ont pris une tournure telle que les enquêteurs ont été obligés d’entendre l’épouse. Cette dernière a nié tout en bloc. Raison pour laquelle, le juge d’instruction chargé de cette affaire a demandé que l’on procède à des expertises et à des analyses afin d’élucider le mystère qui réside derrière cette histoire. En attendant, la vache fait toujours l’objet d’un litige juridique entre le nouveau propriétaire et l’éleveur.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com