Nouvelles mesures présidentielles pour limiter les risques des fortes précipitations





Carthage (TAP) La question de la protection accrue de l’environnement et de la rationalisation de l’aménagement territorial et urbain a particulièrement retenu l’intérêt du Président Zine El Abidine Ben Ali, lors de l’entrevue qu’il a eue, hier, avec M. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre. Dans ce cadre, et dans le souci d’assurer le suivi de la visite qu’il avait effectuée dans certaines zones du gouvernorat de l’Ariana pour y prendre connaissance de la situation environnementale, à la suite des fortes précipitations de la dernière période, le Chef de l’Etat a ordonné des mesures exceptionnelles consistant notamment en ce qui suit : Premièrement : instituer un programme supplémentaire pour l’évacuation des eaux stagnantes, particulièrement dans les zone de La Soukra et de Raoued, et réaliser deux bassins de retenue des eaux de pluies afin de renforcer la protection des agglomérations. Deuxièmement : allouer des crédits supplémentaires au renforcement des potentialités d’un certain nombre de municipalités du Grand Tunis aux moyens limités pour les aider à fournir les prestations nécessaires en matière de propreté et de protection de l'environnement. Troisièmement : instituer un programme pour la réparation des bassins ou se déversent les eaux et le renforcement de leur capacité de rétention outre la levée des détritus accumulés dans les lacs collinaires aménagés autour du Grand Tunis. Quatrièmement : accélérer la réalisation des projets programmés dans le 10e Plan et relatifs à la protection des gouvernorats du Grand Tunis contre les inondations en les soutenant, en cas de nécessité, par des projets complémentaires en matière d’évacuation des eaux de pluies accumulées dans les quartiers résidentiels. Le Chef de l’Etat a, à cet égard, réitéré l’importance qu’il y a de cristalliser les attributs de l’aménagement territorial à long terme de manière à concilier la répartition, de façon judicieuse, de la population et des activités économiques sur le territoire national, d’une part, et la rationalisation de l’exploitation des ressources naturelles et la préservation de la propreté du milieu, d’autre part. Le Président de la République a, dans le même contexte, donné des instructions pour accélérer la réalisation de tout ce qui a été décidé, s’agissant de l’amendement de certains articles du code de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme afin de les adapter aux exigences du développement et de l’harmonisation du tissu urbain, et des impératifs de l’équilibre environnemental. Il a insisté sur la nécessité de renforcer les dispositions et garanties permettant de préserver le capital en terrains agricoles, d’intensifier la création d’espaces verts et de parcs, tout en prenant en considération les spécificités naturelles dans l’élaboration des plans d’aménagement urbain au niveau des villes et des agglomérations, et de lutter contre les constructions anarchiques de manière à renforcer la prévention contre les dangers des inondations et à réaliser l’harmonisation entre le tissu urbain et les exigences du développement durable.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com