Proche-Orient : Prémices d’un nouvel embrasement





Deux soldats israéliens ont été tués dans une explosion à l’Est de Khan Younès,  dans la bande de Gaza.
Le Quotidien-Agences
Selon la chaîne Al-Arabiya basée à Dubaï, une patrouille israélienne a été la cible d’une bombe et l’explosion a été suivie d’une fusillade.
Outre les deux soldats, deux Palestiniens ont été tués dans l’échange de tirs, a ajouté Al-Arabiya.
L’attaque était une tentative d’enlèvement de militaires israéliens, a indiqué la chaîne, citant des sources non identifiées.
Les Brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste Hamas qui contrôle le territoire palestinien, a revendiqué l’attaque dans un communiqué. Selon le texte, deux soldats israéliens ont été tués lorsque les militants des Brigades «ont échangé des tirs avec une unité spéciale de l’armée sioniste qui effectuait une incursion dans le secteur de Khan Younès».
Interrogée, une porte-parole de l’armée israélienne s’est refusée à donner le moindre détail concernant ces affrontements.
Plus tôt, des témoins palestiniens avaient rapporté qu’une très forte explosion avait eu lieu à Kissoufim, un ancien point de passage entre la bande de Gaza et le territoire israélien.
Un Palestinien a été grièvement blessé par des tirs d’obus de chars israéliens qui ont suivi l’explosion, tandis que des hélicoptères survolaient le secteur, ont ajouté des sources médicales palestiniennes.
Dans la matinée, des militants palestiniens avaient tiré une nouvelle roquette à partir de la bande de Gaza sur Israël qui n’a fait ni victime ni dégât, selon l’armée israélienne.
La roquette est apparemment tombée dans un champ et non sur une des communautés israéliennes près de la bande de Gaza, a indiqué une porte-parole de l’armée.
Les groupes armés palestiniens de Gaza ont multiplié les attaques à la roquette ces derniers jours, dont l’une a tué un ouvrier agricole thaïlandais dans un kibboutz (village collectiviste) du Sud d’Israël.
Plus de trente roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza contre Israël depuis le début de l’année, selon l’armée israélienne, qui répond systématiquement aux tirs de roquettes palestiniennes de Gaza, généralement par des frappes aériennes dans les heures qui suivent.
A l’hiver 2008-2009, Israël avait lancé l’opération «Plomb durci» censée mettre fin aux tirs de roquettes à partir de Gaza. Plus de 1.400 Palestiniens et 13 Israéliens avaient été été tués lors de cette offensive de 22 jours, qui s’était terminée par un cessez-le-feu.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com