Bilel El Ifa : «Ça sera dur, mais nous passerons»





Le latéral droit clubiste retrouve progressivement sa forme idéale. Il estime que ce match-piège à La Marsa ne s’annonce pas facile…


Le CA continue à être irrégulier. Ne pensez-vous pas que cette inconsistance a trop duré ?
Ce que vous dites est en partie vrai et ça reflète l’état physique et mental des joueurs. Depuis l’entame de la saison, nous n’avons pas été épargnés par les blessures, au même titre que les suspensions. Le coach a, à chaque fois, du mal à présenter la même formation deux journées de suite. Nous n’avons pas réussi à être toujours là et le rendement collectif s’en est ressenti. A présent, ça va beaucoup mieux avec le retour de quelques blessés. Je suis convaincu que le CA va beaucoup plus convaincre durant la partie restante de la saison.


On attendait beaucoup plus de toi, mais finalement ta saison a été moyenne. Comment l’expliquez-vous ?
Comme je l’ai déjà dit, ce sont les blessures qui en sont la cause. Après une absence forcée de trois ou quatre semaines, on doit passer par une période de convalescence pour retrouver toutes les sensations, et au moment où le mécanisme reprend, une rechute remet tout en question. Pourtant; je travaille beaucoup pour progresser et donner le maximum sur le terrain. En tout cas, je promets un rendement plus régulier et plus convaincant pour les matches à venir.


Tout à l’heure, vous retrouverez l’ASM, un adversaire qui a quitté l’élite mais qui est surtout réputé être une équipe de coupe. Comment allez-vous aborder ce match ?
Comme on le dit dans pareils cas, il s’agira d’un match piège où le favori se perd entre déconcentration et excès de confiance. Face à l’ASM, une équipe qui a le vent en poupe et qui va retrouver l’élite, il ne s’agira nullement d’une promenade de santé. Bien au contraire, nous nous attendons à un dur bras de fer car les Marsois s’investissent totalement en Coupe et puis, ils n’auront pas beaucoup à perdre et ils seront épargnés par la pression. Nous prenons les Banlieusards très au sérieux et nous sommes prêts pour les affronter.


L’ASM a déjà éliminé l’ASK et l’ESS… Ceci vous fait-il peur face à ces chasseurs de grands ?
Nous estimons cette équipe à sa juste valeur. Aucun adversaire ne nous fait peur et nous sommes prêts à relever le défi. Le match s’annonce très dur, mais je ne doute pas de notre capacité à sauter cet écueil. Nous souffrons, peut-être, mais nous sommes déterminés à assurer notre qualification.


Le terrain de La Marsa favorise généralement les locaux. En êtes-vous d’accord ?
Il est vrai que l’espace réduit de ce terrain favorise le regroupement et n’aide pas à développer un jeu très ouvert, mais nous le connaissons parfaitement. Il y aura un match à gagner et une qualification à chercher et je n’aime pas parler de ces facteurs et trouver des excuses à un éventuel échec. Le CA est plus fort et il doit le prouver.


Propos recueillis par Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com