Dans le monde





France : Les gendarmes arrêtent les automobilistes pour les féliciter !
A Villers-Cotterêts, dans l’Aisne, des gendarmes sont allés féliciter les automobilistes qui roulaient bien et qui ne commettaient aucune infraction, rapporte «L’Union».
On imagine le dialogue: «Bonjour, vous savez pourquoi vous avez été arrêté ?» «Euh, non...» Réponse: «Pour vous féliciter de votre conduite et attitude au volant!»
C’était une initiative prise par la préfecture dans le cadre de la Journée de la courtoisie sur la route, explique «L’Union».
Visiblement les personnes arrêtées ont été un peu intimidées.


Danemark : Une journaliste disculpée du meurtre de douze poissons
Une journaliste condamnée en première instance pour le meurtre de douze poissons dans le cadre d’une émission visant à démontrer la dangerosité des produits de beauté comme les shampoings a été disculpée.
En 2004, Lisbeth Koelster verse un échantillon de shampoing dilué dans un aquarium pour les besoins de l’émission Kontant (émission de défense des consommateurs). Sur les treize poissons de l’aquarium, douze meurent dans les trois jours suivant l’expérience, prouvant la toxicité du produit. Dès lors, un vétérinaire porte plainte contre elle, l’accusant d’avoir fait souffrir inutilement des poissons, et l’accusant également d’avoir violé les lois sur la protection et sur l’expérimentation des animaux, explique l’AFP. En 2009, la journaliste est jugée et reconnue coupable pour ces accusations, sans pour autant écoper de sanctions.La journaliste décide alors de faire appel, demande sa disculpation, chose qu’elle vient d’obtenir de la part des juges de la Cour d’appel. Ces derniers ont estimé qu’il n’y avait pas de preuve réelle que Lisbeth a souhaité occasionner de la souffrance aux animaux. La journaliste confie à l’AFP : «C’est une grande victoire pour la liberté de travail des journalistes. Je n’ai pas été un bourreau de poissons et je n’ai pas violé les règles de protection des animaux comme le souligne le jugement».

Etats-Unis : Un cambrioleur affamé cuisine son repas dans un restaurant de sushi
Un cambrioleur affamé a fait irruption dans un restaurant japonais, s’est cuisiné un plat de poulet et de riz, avant de s’enfuir en laissant son assiette sale et l’argent de la caisse.
Le cambrioleur a pillé le congélateur en prenant un poulet, avant de le faire cuire avec du riz dans une poêle. Après avoir fini son repas, il a laissé son assiette sale - et donc son ADN - et a même ignoré les 200 dollars dans la caisse enregistreuse. L’incident s’est produit en fin de semaine au restaurant Matsu, à Hillsdale, au Nord-Ouest de New York. La police dit que le «voleur cuisinier», qui n’a pas été identifié, s’est enfui par une bouche d’aération à l’arrière du restaurant.
L’incident s’est déroulé sans témoin, et a dérouté les policiers de la ville. Selon l’enquêteur Robert Francaviglia, le coupable est sûrement un sans-abri recherchant de la nourriture. Et la police de préciser qu’un cambriolage du même type avait eu lieu dans un restaurant voisin.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com