Convention Tunisair – CEPEX : Voler plus loin et exporter plus





Tunisair et le CEPEX ont signé avant-hier une convention de partenariat pour favoriser la commercialisation du produit tunisien à travers le monde.
La cérémonie de signature s’est tenue au siège de Tunisair. MM. Nabil Chettaoui, PDG de Tunisair et Abdellatif Hamam, PDG du CEPEX, ont exprimé leurs souhaits de voir ce partenariat aider le produit tunisien à mieux se positionner sur le marché international.
En vertu de cette convention, Tunisair accorde des réductions sur les tarifs des transports des passagers (équipes du CEPEX, participants, visiteurs, exposants, etc.) et du transport Fret (marchandises) dans toutes les manifestations nationales et internationales organisées par le CEPEX. Pour sa part, le Centre de promotion des exportations s’est engagé à accorder à Tunisair le statut de partenaire et transporteur officiel, mettant en valeur les couleurs de la compagnie nationale dans toutes les opérations promotionnelles et les manifestations organisées par le CEPEX.
Promouvoir l’exportation
Il ressort de la conférence de presse qui s’est tenue en marge de la signature de la convention que Tunisair est le premier exportateur des services en Tunisie. La compagnie nationale assure 50 % du fret aérien. Elle a transporté en 2009 près de 2.000 tonnes de marchandises, dont plus de 80 % de produits exportés.
M. Nabil Chettaoui a expliqué que «deux raisons ont été à l’origine de ce volume réduit de fret aérien. D’une part, la proximité de la Tunisie du Sud de l’Europe fait que l’aérien est marginal. Un navire fait la distance en 22 heures et sa capacité peut atteindre les 2.000 tonnes, sans parler des coûts incomparables. D’autre part, le gel des coûts du fret n’a pas servi le secteur. Il a plutôt créé un désintérêt des opérateurs, y compris Tunisair».
Pour l’avenir, M. Chettaoui a indiqué qu’une étude serait en cours sur la rentabilité d’un avion dédié au cargo. «Les fruits et les légumes tunisiens frais sont appréciés au Golfe et à Montréal. Seul le fret aérien a permis ceci», a-t-il souligné.
Il est clair qu’aussi bien Tunisair que le CEPEX sont conscients de l’importance des enjeux de l’exportation qui représente 50 % du PIB. Cette convention ne constitue qu’une étape appelée à se développer surtout que la Tunisie espère voir doubler ses exportations et, notamment, quintupler les exportations des médicaments d’ici 2016. Un challenge demandant la conjugaison des efforts de tous les intervenants, dont Tunisair et le CEPEX.


Mourad SELLAMI


Les avantages de la convention


Les agents et cadres du CEPEX, ainsi que les exportateurs tunisiens en mission organisée par le CEPEX bénéficient au départ de Tunis des avantages suivants :
1- Réduction de 15 % sur les tarifs C, applicables en classe affaires.
2- Réduction de 15 % sur les tarifs en classe économique (sauf pour les tarifs promotionnels).
3- Une franchise supplémentaire de bagages de 15 kg par passager.
Les exposants, les participants et les visiteurs, désignés par le CEPEX, et participant aux salons, foires et manifestations organisées en Tunisie pour la promotion des exportations, bénéficient :
1- Des tarifs forfaitaires, en classe économique, en hors taxes, et 25 dinars de frais de services, pour les tarifs entre 125 Euros et 450 Euros.
2- D’une réduction de 30 % sur les tarifs de la Classe Privilège.
3- D’une réduction de 50 % sur le tarif normal du transport fret.


Nouakchott, plateforme vers l’Afrique de l’Ouest


La position stratégique de la Tunisie au Nord de l’Afrique lui ouvre les horizons pour servir comme plateforme du continent africain vers l’Europe et, même, vers les autres destinations. M. Nabil Chettaoui n’a pas manqué d’exprimer l’intention du Groupe Tunisair d’œuvrer à faire de l’aéroport Tunis-Carthage un « Hub » entre l’Afrique et le Sud de l’Europe. En plus, Mauritania Airlines (Une filiale du Groupe Tunisair) servira de relais en Afrique avec Abidjan et Nouakchott comme plateformes.
Le PDG de Tunisair a expliqué que toute la gestion technique, administrative et financière de Mauritania airways est assurée par Tunisair.
Il a souligné que cette compagnie a déjà acquis de la notoriété en Afrique de l’Ouest. Elle a atteint un taux de ponctualité de 95 % (meilleure que Tunisair). Elle offre des dessertes quotidiennes vers une dizaine de destinations en Afrique de l’Ouest, Paris et les îles Canaries. « En plus, Air Ivoire, Air Burkina et Air Mali proposent des partenariats pouvant doubler notre présence en Afrique dans les quelques années à venir» a précisé M. Chettaoui.
La stratégie de Tunisair consiste à faire de Nouakchott la plateforme vers l’Afrique de l’Ouest avec des vols quotidiens Tunis - Nouakchott.
Tunisair brasse large. De grandes perspectives sont certes ouvertes. Elles nécessitent toutefois de bien se préparer pour faire face à la concurrence qui va s’accroître avec l’ouverture de l’espace aérien tunisien à l’horizon 2012.


M.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com