E.N. Dames : Préparation tous azimuts





Les Sélections nationales Dames (seniors, des moins de 18 ans et des moins de 16 ans) ont été davantage sollicitées par le staff technique national au cours des vacances scolaires.
Moussa Touré, l’entraîneur national en chef a ainsi été au four et au moulin pour poursuivre son œuvre et sa stratégie de longue haleine pour permettre au basket-ball féminin de dépasser un nouveau palier.
Au cours du dernier stage commun des Seniors et Juniors qui a eu pour cadre la ville de Monastir, il prit en charge tour à tour les deux catégories. La Sélection des moins de 18 ans bénéficie d’une attention toute particulière puisqu’elle se prépare pour la prochaine phase finale de Coupe d’Afrique prévue en Egypte du 28 juillet au 8 août 2010.
Avec son assistant Walid Zriga, ils ont soumis l’équipe à deux entraînements quotidiens. Et puis, pour pouvoir évaluer le degré de compétitivité de l’équipe, le staff technique a organisé deux rencontres amicales face à l’équipe sénégalaise du Dakar Université Club qui a été invitée parmi nous. Il ne s’agit pas de n’importe quel sparring-partner puisque ce club est classé premier au Sénégal.
Les deux tests se sont soldés par des défaites, mais ils furent riches en enseignements. D’ailleurs, la première rencontre s’était terminée par 17 points d’écart et Moussa Touré a apporté plusieurs correctifs qui ont fait que le second match soit beaucoup plus équilibré. D’ailleurs, la seconde défaite ne fut concédée que par un petit point d’écart.
Touré a déclaré à cet effet : «Ces matches test sont très bénéfiques pour le groupe. Les joueuses prennent d’abord conscience de leur niveau réel et travaillent en conséquence. Pour le staff technique, ces tests nous permettent de nous rendre compte des lacunes et donc de les corriger. Les filles sont réceptives et sont en progrès».
Toutefois, Moussa Touré précise à leur sujet : «Avec les –18 ans, notre souci majeur a trait à la disponibilité de plusieurs joueuses. Plusieurs d’entre elles préparent le baccalauréat et sont prises par leurs études. Par conséquent, nous ne pouvons pas travailler avec le rythme et la régularité que l’on aurait souhaité. Dans ces conditions, nous avons opté pour des rassemblements de courte durée qui ne dépasse pas les trois jours. En outre, j’ai formulé à leurs entraîneurs respectifs de club certaines recommandations pour leur permettre de garder un assez bon degré de compétitivité. En vérité, nous ne pourrons accélérer le rythme de la préparation qu’après les examens. D’ailleurs, entre le 14 et le 19 juillet, nous recevrons la sélection allemande des moins de 18 ans qui a confirmé sa participation et nous attendons encore la réponse de la Hollande».
Abordant la préparation de la sélection senior, le coach national poursuit : «Au cours du mois de juin l’équipe fanion participera à un tournoi que nous organisons en Tunisie. Nous nous présenterons avec deux équipes. Nous devrons compter sur la participation de la Côte d’Ivoire qui a donné son accord de principe. Nous attendons également la confirmation de la Hollande et du Sénégal».
Mais le travail au niveau des féminines concerne également l’équipe fédérale, celle des moins de 16 ans qui réside à Hammam-Sousse. Elle est également suivie par Moussa Touré et son assistant Nayel Khayech. Elle suit la même philosophie arrêtée par le staff technique national.


A.S.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com